L'iOn et la C-Zero, les citadines électriques de PSA inspirées de la Mitsubishi i-MiEV

La Mitsubishi i-MiEV, vendue 28 800 euros, la Citroën C-Zero, vendue 29 500 euros, et la Peugeot iOn, vendue 29 500 euros. © Mitsubishi/Citroën Communication Jérôme Lejeune/Automobiles Peugeot/JDN

Nées de l'alliance entre le constructeur japonais Mitsubishi et le groupe PSA, la Mitsubishi i-MiEV, la Peugeot iOn et la Citroën C-Zero ont débarqué sur les routes en 2010. C'est la voiture japonaise qui sert de base technique aux deux petits clones tricolores.

Ce n'est pourtant pas "l'original" qui se vend le mieux en France. En 2012, seules quelques dizaines d'i-MiEV ont été immatriculées, contre 1 409 iOn et 1 335 C-Zero. En cause ? Le déficit de notoriété qu'accuse la marque japonaise par rapport aux deux autres couplée à la faiblesse de son réseau de distribution.

Suggestions de contenus