L'éclatement de la bulle de l'éolien Déjà une nouvelle bulle ?

pour le global wind energy council, qui représente les associations et les
Pour le Global Wind Energy Council, qui représente les associations et les entreprises du secteur éolien dans le monde, la crise actuelle n'est qu'un "trou d'air" : il ne revoit pas à la baisse ses prévisions d'investissements pour les prochaines années. © Jacqueline Joly / JDN

Beaucoup d'analystes estiment que les fondamentaux de l'éolien restent favorables et que bon nombre de valeurs ont été injustement décotées. D'ailleurs, si la crise étouffe les crédits aux entreprises, elle pourrait paradoxalement les aider d'une autre manière. En effet, les gouvernements du monde entier voient dans les énergies renouvelables un moyen de stimuler l'investissement et donc la relance.

La crise devrait en tout cas redessiner le secteur éolien, encore assez éparpillé. "Nous attendons des grosses fusions et acquisitions en 2009, confirme Michaël Liebrich, le Président de New Energy Finance. On compte aujourd'hui une douzaine des gros acteurs en Europe et aux Etats-Unis, mais ils devront faire face à des challengers low-cost de Chine et d'Inde, note le groupe. Ce dernier estime que 30% des turbines viendront ainsi de fabricants chinois en 2012.

Autour du même sujet