L'éclatement de la bulle de l'éolien Une croissance frénétique

en six mois, la valeur de l'indice powershares global wind energy a chuté de
En six mois, la valeur de l'indice PowerShares Global Wind Energy a chuté de moiti © Jean- Michel Steiner / JDN

Le vent de folie semble bel et bien retombé pour les éoliennes. La crise financière a eu raison de la bulle spéculative qui s'était développée depuis 2006. Entre juillet et décembre 2008, l'indice PowerShares Global Wind Energy, indexé sur les performances boursières des principaux fabricants et exploitants d'éoliennes, a été quasiment divisé par deux, passant de 23,21 dollars à 11,70 dollars. Sur la même période, l'action Theolia, un des leaders du secteur, est passée de 16,80 euros à 3 euros à peine.

Encore encensées par les investisseurs il y a quelques mois, les valeurs éoliennes ont pris la crise financière de plein fouet. "Ces sociétés fonctionnent à 80% par l'endettement pour leurs projets", explique Nicolas Rochon, gérant du fonds environnement à la Financière de Champlain. Plus de crédits et c'est leur modèle économique qui s'effondre.

Investisseur / Endettement