Le Wi-Fi dans les hôtels : cette commodité attendue qui fait la différence

Le salon EquipHotel, le rassemblement de référence du secteur de l’hôtellerie et de la restauration depuis plus de 50 ans, vient de refermer ses portes sur une édition marquée par le dynamisme attesté du secteur.

 Toutes les branches de la profession semblent en effet voir leurs efforts couronnés de succès puisque tous les voyants de l’hôtellerie et de la restauration passent au vert. 

Ainsi l’Hexagone reste la première destination des touristes dans le monde. Selon l’Insee, le nombre de nuitées serait passé de 200 millions en 2016 à 209,9 millions en 2017. Mais désormais, si la majorité des hôtels, quelle que soit leur gamme, a fortement amélioré leur taux d’occupation sur l’année 2017, tous doivent proposer un niveau d’équipement satisfaisant, y compris en termes de connexion Wi-Fi s’ils veulent maintenir leur potentiel d’attraction.

En effet, le Wi-Fi fait partie des critères de sélection pour retenir un hôtel plutôt qu’un autre. Il suffit, pour s’en convaincre, de constater que la plupart des sites de réservation le mentionne systématiquement dans leurs descriptions. Certains, comme Trip Advisor, vont même jusqu’à fournir la liste des "Hôtels avec Wi-Fi gratuit à Paris" comme élément différenciant. Son atout commercial n’est donc plus à prouver. D’autant plus que la clientèle étrangère, telle que celle en provenance de l’Amérique du Nord ou la clientèle d’affaires, s’attendent à ce que cette commodité soit comprise dans la prestation qui leur est proposée.

A l’heure des réseaux sociaux, il est plus que primordial d’apporter un soin particulier à satisfaire cette exigence des clients, car 83% d’entre eux n’hésitent pas à prendre le temps de signaler une mauvaise expérience Wi-Fi, et 36% ne feront pas de nouvelles réservations dans l’hôtel en question si cela a été leur cas. Investir dans des chambres tape-à-l'œil et des halls luxueux est inutile, si les clients ne peuvent pas profiter d'une connexion sans fil constante et puissante, pour tous leurs appareils et applications multimédia, n'importe où dans l’hôtel. Il est toujours plus facile de garder un client que d’en gagner un nouveau sur un marché où il existe pléthore d’offres et de promotions.

De plus, les besoins des hôtels vont aujourd’hui bien au-delà du "simple" accès internet pour les clients. En effet, la consommation de ces derniers en Wi-Fi a considérablement augmenté. Ainsi, 85% des clients disposent désormais de deux terminaux ou plus, et près de la moitié du trafic global internet des hôtels est dédié au streaming vidéo. Il s’agit d’opter pour un Wi-Fi assez robuste et ouvert, qui permette l’intégration de tous les services connectés pour donner facilement accès au personnel aux applications métier en mobilité ou encore, à titre d’exemple, créer des réseaux dédiés pour les séminaires.

Les hôtels doivent donc réussir à s’y retrouver parmi la complexité, la diversité et le flou des offres existantes. Car si les moyens technologiques pour mettre à niveau l’ensemble du parc hôtelier existent, sont-ils accessibles à tous ? En effet, en France, le parc hôtelier est essentiellement constitué d’hôtels de petite taille ; près des trois quarts ont moins de 50 chambres, et presque un tiers en ont moins de 20. Ces établissements étant tout juste rentables, malgré une amélioration de leur taux d’occupation en 2017, peuvent-ils répondre aux attentes de leurs clients en termes de connectivité ?

Annonces Google