Les licornes américaines, bientôt accessibles à tous ?

Les licornes américaines, bientôt accessibles à tous ? Le chairman de la SEC, Jay Clayton, veut assouplir les règles afin de permettre aux particuliers d'investir dans des sociétés privées. Une démarche qui ouvrirait enfin le capital des start-up au plus grand nombre, si tant est que cela ne se fait pas au détriment de l'information sur les risques.

S'il a auparavant été un avocat spécialisé dans les opérations complexes à Wall Street, Jay Clayton, nommé par Donald Trump à la tête de la SEC en mai 2017, s'est fixé pour objectif de simplifier la lourde réglementation pour les sociétés cotées, afin d'inciter plus de candidats à entrer sur la cote. Mais aujourd'hui, il veut aussi étendre cette démarche aux groupes privés, notamment ces start-up chouchoutées par les investisseurs venture et auxquelles n'ont pas accès le commun des mortels. En déplacement à Nashville, le patron du gendarme boursier américain a affirmé sa volonté de réformer les règles des levées de fonds privées afin de permettre aux particuliers de pouvoir y participer. La SEC prévoit de rendre un long rapport sur le sujet dans les prochains mois, qui sera soumis aux commentaires du public et " nous pourrions agir assez vite ", a-t-il affirmé dans le Wall Street Journal.

A l'heure actuelle, seule une liste limitée d'investisseurs, notamment des foyers ayant au moins 300 000 dollars de revenus annuels, peut participer aux tours de table privés. L'institution pourrait décider d'alléger ces limites, afin d'offrir de nouvelles options aux particuliers tout en assurant une information complète sur les risques encourus. Et c'est là que l'équation est complexe : les start-up privées sont souvent réticentes à recourir à des levées de fonds auprès du retail si elles impliquent de longues procédures administratives pour des montants limités, d'autant qu'en parallèle, les fonds de private equity aux poches profondes se précipitent pour entrer à leur capital. " Les marchés privés sont inondés de cash ces temps-ci. La question, qui y participe ? ", a lancé Jay Clayton à Nashville, devant des entrepreneurs et étudiants en business.

"Uber a levé 22,2 milliards de dollars en 20 tours de table"

Contrairement à l'Europe, les sociétés continuent certes à montrer leur intérêt pour la Bourse aux US, où les IPO ont grimpé de 36% en valeur depuis le début de l'année, à 43,1 milliards de dollars selon Dealogic. Mais le marché du venture a connu un essor sans précédent dans les dernières années, en raison de la liquidité des marchés et du succès rencontré par les licornes tech de la Silicon Valley notamment. Aux Etats-Unis, les groupes privés ont ainsi levé un total de 1 700 milliards de dollars d'equity et dette l'an passé ! Les groupes tech profitent à plein de cet engouement et se développent le plus possible sans frapper à la porte de la Bourse, avec les contraintes que cela comprend. Uber est celui qui est allé le plus loin dans cet exercice : selon Crunchbase, il a levé 22,2 milliards de dollars en 20 tours de table, dont le dernier en date auprès de Toyota pour une valorisation de 72 milliards de dollars !

Si les particuliers avaient accès à ces pépites, ils pourraient ainsi bénéficier d'une diversification de leurs portefeuilles, mais aussi de la possibilité d'engranger leurs bénéfices lors d'une future IPO, étant donné qu'Uber ou encore Airbnb prévoient tous de sortir en Bourse à terme. Mais aussi ouvrir des poches de capitaux en dehors des grandes villes (San Francisco, New York etc), au cœur du pays où les financements manquent encore. Enfin, un assouplissement de la réglementation en vigueur serait une source nouvelle de revenus pour les brokers qui sont bien concurrencés en ce moment

Article originel d'Anne-Laure Peytavin publié sur WanSquare le 21/08/2018.

Offre découverte : WanSquare gratuit pendant 1 mois

WanSquare, média dédié aux coulisses de l’économie et de la finance, s’adresse à tous ceux qui veulent aller plus loin dans le décryptage de l’actualité économique. Paramétrable en fonction de ses besoins, Wansquare délivre en temps réel des informations exclusives et non-conformistes. Profiter de l’offre.

Annonces Google