La vie de château des syndicats et comités d'entreprise

Le château de Fontenay-les-Briis, le jour de la fameuse fête de printemps du CE de la RATP, facturée 447 000 euros. © Eric Schmidt

On savait que les grandes entreprises n'hésitaient pas à s'offrir de jolies demeures pour former leurs cadres ou accueillir leurs clients. On savait également que de grands patrons étaient aussi des châtelains. Avec le rapport de la Cour des Comptes sur le comité d'entreprise de la RATP, on apprend que les syndicats et les œuvres sociales qu'ils contrôlent apprécient aussi la vie de château.

Découvrez les châteaux des syndicats et CE.


Suggestions de contenus