Ce n'est pas l'inflation qu'il faut craindre

Cet indice ne prend pas en compte les prix de l'énergie et des produits agroalimentaires. © JDN

La chute simultanée des marchés actions et obligations inquiète encore plus lorsque l'on regarde l'inflation. Tous les économistes qui prédisaient que les opérations d'injection de liquidités par les banques centrales allaient créer de l'inflation se sont trompés.

Bien au contraire, l'inflation recule depuis 2012 et se situe à nouveau dans une zone dangereuse. Si bien que ce qui est redouté, c'est que malgré leurs efforts historiques pour "faire tourner la planche à billets", les banques centrales n'arrivent pas à contrecarrer la déflation. Car, dans le même temps, les ménages, les entreprises et les Etats se désendettent. Un phénomène qui détruit de la monnaie plus rapidement que les banques centrales n'en créent.

Suggestions de contenus