Philippe Louis-Dreyfus (Louis Dreyfus Armateurs) : "L'aide aux personnes"

Philippe Louis-Dreyfus, PDG de Louis Dreyfus Armateurs. © LDA
JDN. Si vous deviez créer une entreprise, ce serait dans quel domaine ?
Philippe Louis-Dreyfus. Ce serait dans l'assistance, la réinsertion, l'aide aux personnes, éventuellement dans la sécurité au sens large. Donc dans le service. Il y a le sport aussi. J'ai toujours adoré le sport. Maintenant que c'est devenu un business, un spectacle, ce qui me déplaît à titre personnel, autant en profiter d'un point de vue business puisqu'a priori, je sais investir de façon pas trop sotte et que c'est un milieu que je connais pour en avoir fait beaucoup et à haut niveau.
Le feriez-vous en France ? Et Pourquoi ?
Où est-ce que je monterai mon entreprise ? Cela dépend du marché. Je vis en France, je suis fiscalisé en France et je me sens très Français mais cela ne m'interdit pas d'investir à l'étranger. On peut très bien être résident en Suisse et investir lourdement en France, je crois qu'il y a des exemples récents qui le montrent, et on peut très bien être résident en France et investir à l'étranger si c'est là que se trouve le marché. Mais ce n'est pas dans mes projets. J'ai déjà largement de quoi m'amuser avec LDA et son fonds de private equity qui soutient des entreprises.
 
Suggestions de contenus