Antoine Garrigues (Iris Capital) : "L’identité numérique"

Antoine Garrigues, directeur associé de la société de capital risque Iris Capital. © Iris Capital
JDN. Si vous deviez créer une entreprise, ce serait dans quel domaine ?
Antoine Garrigues. Je vois passer au quotidien beaucoup de créateurs d’entreprise talentueux, c’est donc à la fois inspirant et intimidant. S’il fallait se lancer, je resterais dans l’économie numérique qui continue d’offrir d’extraordinaires opportunités, avec l’embarras du choix. Par exemple, pour faire face au défi croissant de gestion et de contrôle de notre identité numérique, à l’heure où nous devenons, à notre insu, toujours plus intimement visibles de par les traces que nous laissons et de par nos interactions avec les objets qui nous entourent.
Le feriez-vous en France ?
Je ne vois pas de raisons s’y opposant, en tout cas au stade de la création et des premiers développements, avant d’être freiné par la complexité des lois sociales. Le bémol c’est qu’il reste difficile d’y constituer dès le début des équipes vraiment internationales.
Pourquoi ?
Surtout pour la disponibilité d’ingénieurs de haut niveau, notamment dans le domaine du numérique, analyse et traitement de données, logiciel, etc. Les facilités offertes aux jeunes entreprises innovantes, les financements disponibles, le crédit impôt-recherche sont aussi des atouts certains.
Suggestions de contenus