Laurent Pfeiffer (Emova Group) : "La restauration d’anciennes demeures"

Laurent Pfeiffer, président du directoire du groupe Emova (anciennement Monceau Fleurs). © Emova Group
JDN. Si vous deviez créer une entreprise, ce serait dans quel domaine ?
Laurent Pfeiffer. J’ai très tôt ressenti le goût de l’entreprenariat, l’envie de m’investir individuellement et collectivement dans la création d’une entreprise. Je me destinais à une carrière de chirurgien. Mais pressé par cette envie d’entreprendre, au bout de plusieurs années d’études, j’ai créé ma première société. Et depuis je n’ai plus jamais quitté l'entreprenariat. Si je devais m’investir demain, ce serait dans la création d’une entreprise socialement responsable dédiée à la restauration d’anciennes demeures.
Le feriez-vous en France ?
Évidement. Je ne partage pas et ne comprends pas cette tendance à dénigrer la France, ce "french bashing" qui vire au snobisme. Arrêtons et avançons. La France regorge de talents, d’énergie. Les Français, toutes générations confondues, sont viscéralement déterminés à réussir. Nos enfants sont nés européens. Ils sont multiculturels, multidisciplinaires.
Pourquoi ?
Parce que nous en avons les atouts. La France est au centre de l’Europe, géographiquement, politiquement et économiquement. Nous sommes au cœur d'une plateforme commerciale aux multiples accès. Nos enfants, nés européens, ne connaissent aucune frontière. Ils sont déjà dans l'échange permanent avec leurs "cousins". A nous de solidifier les conditions de la croissance de demain.
Suggestions de contenus