L'international pourrait coûter cher à Emailvision


En 2008, Emailvision a fortement amélioré sa rentabilité. Mais le développement international de l'éditeur de logiciels devrait lui coûter cher au 1er semestre 2009.

L'éditeur de solutions d'e-mailing Emailvision a publié lundi soir ses résultats 2008 complets. Le résultat d'exploitation progresse de 74 %, à 2,22 millions d'euros, et le bénéfice net double, à 930 000 euros. Le chiffre d'affaires, déjà connu, s'élève à 21,76 millions d'euros, soit une hausse de 35 %. L'activité du quatrième trimestre a augmenté de 24 %, à 6,20 millions d'euros.

Au cours de ce dernier trimestre 2008, Emailvision a ouvert trois nouvelles filiales : en Suisse, en Espagne et aux Pays-Bas, qui s'ajoutent à l'implantation aux Etats-Unis au troisième trimestre. Le groupe était déjà présent en France, au Royaume-Uni, en Allemagne et en Belgique.

Malgré ces bons résultats, l'action Emailvision perdait ce mardi matin plus de 8 % à la Bourse de Paris, contre une hausse légère de 1,92 % hier. Certains analystes s'inquiètent d'un résultat net toujours relativement faible, bien qu'en hausse de 102 %. La société a par ailleurs prévenu que son résultat d'exploitation du premier semestre 2009 pourrait être négatif ou "proche de l'équilibre", en raison surtout de ses investissements internationaux, notamment sous forme de recrutements. Pour l'ensemble de l'année 2009, Emailvision prévoit cependant un résultat d'exploitation supérieur à celui de 2008.

Chiffre d'affaires

Annonces Google