Chaleur torride et ambiance gros bras

Les mini-boss rajoutent un peu de difficulté à l'ensemble, mais guère de stratégie. Pour les abattre, il faut tirer à la tête ou dans l'équipement. © EA

Le 40e jour verse dans l'autodérision aussi bien au niveau de l'ambiance, des décors (le niveau du zoo), des dialogues que de l'équipement (des silencieux à base de canettes de soda).

Nos mercenaires en herbe peuvent d'ailleurs se féliciter mutuellement, se chercher querelle ou bien, petite nouveauté, faire un duel à pierre-papier-ciseau. Bien inutile, mais amusant tout de même.

On regrette juste que cette autodérision nuise quelque peu à l'implication dans le jeu, d'autant plus que celui-ci n'offre pas justement un gameplay irréprochable qui permettrait de passer outre.

Suggestions de contenus