Une étape et un exemple à suivre

L'atout charme d'Heavy Rain a malheureusement un regard de poisson mort. © Sony

Heavy Rain n'est ni un bon film, ni un bon livre, ni un bon jeu. Pourtant, le mélange de ces 3 univers donne une alchimie assez réussie. On vit certaines scènes intenses plutôt rares dans le jeu vidéo : coucher un enfant, dessiner les plans d'une maison, tenter de s'échapper d'un appartement qu'on cambriole...

Rien à dire, on se sent plus impliqué que d'habitude, mais le concept doit encore murir. La réalisation technique est décevante et inégale, les choix proposés aux joueur trop rares, et la liberté trop encadrée.

Le contenu est donc vite exploré et ne donne pas envie de se replonger dedans. Il faudra moins d'une dizaine d'heures pour finir Heavy Rain. Malgré tout, l'expérience mérite d'être vécue, car elle reste assez unique en son genre.

Suggestions de contenus