12ème ex aequo : Royaume-Uni (4%)

Il faut encore attendre les effets du Brexit. © Iakov Kalinin - 123RF
Le Royaume-Uni a un marché du travail qui a peu à peu été libéralisé par le travailliste Tony Blair puis par ses successeurs (son ancien ministre Gordon Brown puis les conservateurs David Cameron et Theresa May). Si le pays compte de nombreux contrats précaires et temps partiels, le chômage y est de 4% au troisième trimestre 2018. Depuis juin 2016 et le vote du Brexit, le chômage continue de baisser dans le pays. Mais la sortie de l'Union européenne et donc du marché commun pourrait avoir des effets sur l'emploi.
Suggestions de contenus