Adopter les bons gestes

Les gestes sont autant importants que les mots. © Vasily Merkushev-123rf
"57 % de la capacité de convaincre se base sur du non verbal", juge Jean-Paul Lugan, coach chez Lugan and Partners. Selon lui, la posture idéale est de positionner ses épaules vers l'avant, sans croiser les bras (un signe de fermeture), les paumes des mains orientées vers le ciel
Pour Delphine Roset, coach au cabinet Osalys, c'est une question de posture générale : "La première impression fait la différence. Il est nécessaire de se synchroniser avec son interlocuteur en se focalisant sur ses gestes et sa voix". Du mimétisme mais sans singer la personne.
Le coach Catherine Berliet, privilégie l'estime de soi à la gestuelle. Pour autant, elle conseille d'avoir des gestes fluides qui appuient les propos et d'éviter les gestes accusateurs, comme pointer du doigt.
Suggestions de contenus