La culture Agile au cœur de l’entreprise numérique

Afin d’éviter d’échouer et de disparaître lentement, les organisations devraient développer un esprit d’équipe capable d’animer une dynamique d’entreprise. En effet, valeurs, pratiques, mentalités et comportements sont les fondements de la culture d’une structure et constituent les conditions même de sa survie.

Selon la définition communément acceptée de Maurice Godelier, la culture est "ensemble de principes, de symboles et de valeurs partagés par les membres d’une société, régissant leurs façons de penser et d’agir dans leur environnement". Auparavant, cette terminologie était réservée aux domaines sociologiques. Cependant, depuis les années 1980, les dirigeants se sont rendu compte que les entreprises étaient des Communautés, à part entière, avec des principes et valeurs qui leur étaient propres.

En réalité, la culture est une composante majeure de l’ADN d’une entreprise et joue un rôle clé dans sa stratégie ainsi que dans l’acquisition et la rétention de nouveaux Talents. Elle revêt une importance primordiale quand il s’agit de séduire la fameuse "Génération Y" !

En infusant une réelle culture d’entreprise au sein de l’organisation, les équipes peuvent être fédérées autour d’un projet commun et fort de sens permettant de libérer le sentiment d’appartenance à un réel écosystème. La fidélité des coopérateurs est l’atout le plus précieux dont une organisation puisse bénéficier. En effet, c’est uniquement dans ce contexte que les membres qui la constituent lui permettront d’aller au-delà de la réussite financière c’est-à-dire de briller autant de l’intérieur que de l’extérieur.

Pour ce faire, il ne suffit pas d’adhérer à des valeurs préexistantes. L’instauration d’une culture est une démarche progressive et commune, dont la recette est unique pour chaque entreprise. Il est inutile de copier un modèle existant car il sera voué à un échec. Il s’agit avant toute chose d’incarner les valeurs et les pratiques pour façonner une culture à l’image de la structure qui sera le fondement même de toute co-opération.

Les Millennials sont plus que jamais la pierre angulaire de cet édifice. Aujourd’hui, il est non seulement nécessaire de fédérer ses coopérateurs, mais aussi de séduire et retenir de nouveaux Talents afin de les aider à réussir et à atteindre leur plein potentiel. Et qu’est-ce que ces Talents recherchent, à part un emploi de rêve et un contrat intéressant ? La réponse est simple : le sentiment de faire partie d’une communauté reposant sur des valeurs communes. Ils recherchent une équipe, des valeurs et une atmosphère au sein de laquelle ils peuvent s’épanouir professionnellement... et aussi personnellement. Ainsi, à l’heure où la frontière entre vies privée et professionnelle devient plus floue que jamais, les entreprises se retrouvent face à un nouveau défi : permettre à leurs Talents de s’épanouir dans les deux domaines en leur donnant plus d’autonomie.

Les bénéfices ou retours ne sont pas immédiats. Le développement d’une culture est un travail de longue haleine. Elle se construit, formée et érigée comme un projet, et une ambition collective. On ne peut pas la décréter ou l’acheter, car elle ne prend sa pleine dimension qu’avec des efforts, de la patience et un esprit d’équipe. Il s’agit donc d’un projet qui s’inscrit dans le long terme.

La façon la plus efficace de procéder est de confier aux équipes la définition des valeurs et de la culture de l’entreprise, tout en leur permettant de les remettre en question dès qu’elles l’estiment nécessaire. Entamer un projet de cette envergure permet aux coopérateurs de créer des liens les uns avec les autres, une force qui permet de retenir les Talents et d’en attirer de nouveaux. Tous ces ingrédients font partie intégrante de l’ADN d’une organisation et sont la base de la culture de l’écosystème qu’elle constitue.

En conclusion, l’avenir de l’entreprise passera impérativement par une vision collective et la culture Agile. Il s’agit d’une question de vie ou de mort.

Annonces Google