Innover dans la mobilité : associez savoirs existants et compétences disruptives

Le succès d’une entreprise, à fortiori d’une TPE/PME, passe par la mobilisation de toutes les énergies et de toutes les intelligences. Pour rester agile et s’adapter à son marché bien sûr, mais aussi pour entretenir un socle de connaissances qui permet de prendre les bonnes directions il faut valoriser les savoir-faire existants et réunir les compétences technologiques disruptives pour l’avenir.

Le succès d’une entreprise, à fortiori d’une TPE/PME, passe par la mobilisation de toutes les énergies et de toutes les intelligences. Pour rester agile et s’adapter à son marché bien sûr, mais aussi pour entretenir un socle de connaissances qui permet de prendre les bonnes directions. Comment, dans un paysage devenu hyper concurrentiel, associer innovation technologique, talents et savoirs pour garantir un développement vertueux et proposer des solutions originales ?

Associer sang neuf et expérience : la bonne recette pour innover efficacement 

Le premier enjeu d’une TPE/PME qui veut émerger dans la mobilité informatique est de trouver la juste association de compétences. Le dirigeant et ses équipes doivent savoir allier connaissances et vision du marché à la méthodologie structurante d’une cellule informatique. Les premières permettent d’anticiper les besoins, quand la seconde apporte de la cohérence et du sang neuf au développement de solutions. In fine, cette association de compétences distinctes permet une véritable adéquation de l’offre au langage clients. 

Pour faire vivre une cellule informatique productive, il faut s’assurer qu’elle reste ouverte et se nourrit d’idées et de concepts technologiques novateurs. Mais ce n’est pas tout, il faut aussi y intégrer des talents individuels et leurs donner les moyens de se développer. Attirer des profils d’experts informatique et les fidéliser favorise la création de modules innovants, et permet de proposer des offres disruptives sur le marché.

Tirer parti du digital pour proposer des solutions intelligentes, prêtes à l’emploi pour les clients

La transformation digitale, c’est à dire la modernisation des métiers, processus et services d’une entreprise via les technologies (infrastructures, logicielles et services), nécessite l’adhésion et l’investissement de chacun.Pour une activité centrée sur l’informatique et les outils de mobilité professionnelle, il faut aller au-delà de la simple assimilation et cultiver la maîtrise des nouvelles technologies qui serviront de base aux offres clients de demain. 

Par exemple, quand un client veut migrer d’une solution mobile à une autre, la maîtrise et l’intégration des différents langages informatiques sont indispensables. Cela permet d’élaborer des solutions multiplateformes cohérentes quel que soit l’OS utilisé. 

Enfin, une PME technologique doit couvrir de nouveaux domaines et intégrer de nouvelles expertises liées à la révolution digitale. Par exemple, pour déployer des plateformes de mobilité, elle a besoin de compétences en Web Design pour rendre le dispositif ergonomique et intuitif. Coté services clients, l’IA et les bots peuvent faciliter l’exploitation des données clients et aider à automatiser les tâches gourmandes en temps comme en ressources. 

Machine learning, automatisation & planification, réalité virtuelle, traitement du langage naturel, applications voix/données… autant de technologies prometteuses pour les passionnés d’intégration IT et de mobilité. Mais comment distinguer les priorités d’investissements pour satisfaire les clients ? 

Identifier et intégrer les vraies innovations grâce à la veille intelligente et à la formation

Dans le secteur de la mobilité et des métiers d’interventions, l’avenir est aux applications vocales embarquées. Elles permettront d’accélérer la transmission de l’information et faciliteront les interactions (gain de temps, ergonomie de travail, fluidité). D’autres innovations suivront bien sûr. Mais comment s’y préparer ? 

Par la veille, la mise en œuvre technique puis la mise au point. Avec :

  • Le savoir-orchestrer : au-delà de la direction générale, plusieurs chefs d’orchestre doivent œuvrer pour assurer un partage des champs d’expertise et garantir la capacité d’innovation. Il faut pour cela savoir mobiliser les directions techniques, marketing et commerciales. 
  • La recherche & le développement :il est fondamental de développer une cellule dédiée à la veille technologique.
  • Organiser la collaboration interne et garantir l’implication de chacun : encourager la formation est capital, qu’elle soit interne à l’initiative de l’entreprise, ou externe, via les MOOC ou une veille individuelle ; identifier et formaliser une réponse à un nouveau besoin client via des rencontres internes régulières pour confirmer les grandes orientations : choisir entre internaliser les nouveaux savoir-faire ou sous-traiter le développement.

Pour émerger dans l’IT mobile, il faut adopter un management stratégique et réussir à attirer des personnes expérimentées dans leur domaine, à les impliquer et à les garder motivées dans la durée. Impossible pour une PME de rester innovante dans la durée sans une stabilité de ses équipes techniques. 

C’est bien là que se situe en France l’enjeu humain de nos pépites IT mobile : mettre de l’intelligence dans les solutions de demain. Celle-ci devront permettre aux entreprises, non seulement de vendre plus, mais surtout de gagner en efficacité. Il faut pour cela à la fois valoriser les savoir-faire existants et réunir les compétences technologiques disruptives pour l’avenir.

Annonces Google