Pourquoi les entreprises adorent les freelances ?

Les chiffres parlent d’eux même, en France, on recense actuellement près de 930 000 freelanceurs répartis dans le pays, soit un taux de progression de 145 % en seulement 10 ans. Alors pourquoi les entreprises adorent les freelances ?

Les chiffres parlent d’eux-mêmes, en France, on recense actuellement près de 930 000 freelanceurs répartis dans le pays, soit un taux de progression de 145 % en seulement 10 ans. Opter pour le mode freelancing est une véritable tendance pour les entreprises. Chaque année, le nombre de start-up qui recrutent les freelances ne cesse d’augmenter. Mais pourquoi les entreprises adorent-elles les freelances ? Y a-t-il de réels avantages à recruter des travailleurs indépendants pour le compte de sa société ? La réalité répond positivement à cette question.

Le freelancing, un secteur florissant en France

À l’heure actuelle où la digitalisation touche de nombreux secteurs, le mode de travail des salariés ne peut qu’en être touché. Aujourd’hui, les moyens de recrutement évoluent considérablement à tel point que les entreprises préfèrent recruter un freelance au lieu de signer un CDI, CDD ou contrat d’intérim avec des salariés.

Un secteur florissant en France, le freelancing et le télétravail incitent plus de 50 000 personnes à franchir le cap chaque année. Être un travailleur indépendant est devenu une véritable tendance pour ses nombreux avantages : flexibilité, organisation, revenu plus intéressant… Entre 15 et 64 ans, l’âge moyen d’un freelance est de 37 ans. Ce chiffre prouve bien que l’univers du freelance n’intéresse pas seulement les nouvelles générations, mais aussi les travailleurs expérimentés qui maitrisent leurs domaines de prédilection.

On compte actuellement 43 % de femmes et 57 % d’hommes en travailleurs indépendants en France. 8 % d’entre eux ont obtenu leur statut avant 2005, 32 % entre 2006 & 2010 et 60 %, soit plus de la majorité à partir de 2011. Ces données récentes prouvent bien à quel point le mode start-up indépendant intéresse davantage les travailleurs français. Voici mes conseils pour se lancer et réussir en tant que Freelance.

Rapidité, facilité et qualité avec le freelancing

Contrairement aux salariés en contrat CDD ou CDI, les freelances présentent une disponibilité de haut niveau. Il est bien plus facile pour une entreprise de trouver une personne en télétravail qui accepte de travailler même durant le week-end ou les jours fériés, bien évidemment en contrepartie d’un bon salaire. De plus, le processus de recrutement des travailleurs indépendants se passe plus rapidement sans besoin d’engagements importants de la part de l’entreprise.

La facilité est également l’un des points importants qui séduisent les entreprises à recruter un freelance. Une personne en mode start-up indépendant peut exercer des activités professionnelles le lendemain ou même tout juste après le rendez-vous sans engager de procédure administrative lourde. A priori, il suffit de signer un contrat, de payer son salaire en fin du mois et il s’occupe du reste.

Contrairement aux idées reçues, le freelancing intéresse bien plus d’experts en la matière que de nouvelle génération. Ayant déjà collaboré avec de nombreux clients sur des projets variés, le freelanceur maitrise bien son travail. De ce fait, il est en mesure de fournir un travail de haute qualité en apportant de nouvelles idées et perspectives à l’entreprise. De plus, on pourra faire appel à ses services dans un premier temps pour voir ses réelles compétences et voir par la suite si une collaboration à long terme est une solution avantageuse.

Une flexibilité sur tous les plans

Le freelancing est en quelque sorte le synonyme de flexibilité, et ce sur tous les plans. Le freelanceur organise son emploi du temps de façon libre pour gérer lui-même ses horaires de travail. Certains domaines du freelance permettent même à des travailleurs indépendants d’organiser des plans libres le jour et de proposer ses compétences en fin de matinée ou en début de soirée.

La flexibilité de ce statut touche également l’aspect général des prestations. Une entreprise peut engager un ou plusieurs travailleurs en mode start-up indépendant pendant 3, 6 mois ou un an le temps d’un projet sans engagement sur le long terme. Elle sera par la suite libre de faire de nouveaux appels à ces mêmes travailleurs pour travailler sur de nouveaux projets.

Recruter un freelance, une solution plus flexible et plus efficace

Avant l’ère du freelancing, la plupart des entreprises étaient bien contraintes d’engager des agences ou des SSII / ESN pour tout projet ponctuel. L’apparition de la tendance de la start-up indépendante a bien révolutionné les manières de penser.

Collaborer avec un travailleur indépendant permet de travailler directement avec une personne compétente et fiable sans intermédiaire. En agence, on doit généralement expliquer les tâches à faire à un chef de projet avant qu’il n’explique les consignes aux prestataires concernés. Étant donné que le freelance travaille à son compte, les demandes lui sont directement expliquées pour qu’il puisse fournir un travail de qualité et personnalisé aux besoins de ses clients.

Pour ce qui est des tarifs, le prix à prévoir pour une prestation donnée varie largement en fonction des paramètres entourant le projet : niveau de difficulté, délai d’exécution… Mais en pratique, une entreprise peut facilement trouver des travailleurs indépendants qui réclament le juste prix.

Pourquoi les entreprises adorent les freelances ?
Pourquoi les entreprises adorent les freelances ?

Les chiffres parlent d’eux-mêmes, en France, on recense actuellement près de 930 000 freelanceurs répartis dans le pays, soit un taux de progression de 145 % en seulement 10 ans. Opter pour le mode freelancing est une véritable tendance pour les...