Les hausses de salaires ont connu un pic... en 2007

En 2007, dans les entreprises du secteur privé et semi-public, le salaire mensuel moyen brut pour un poste à temps complet s'élèvait à 2 661 euros, soit 1 997 euros en net, selon les derniers chiffres de l'Insee. Ce qui représente 2,1 fois le Smic. En tenant compte de la hausse des prix à la consommation en 2007, le salaire net moyen a augmenté de 1,5 % entre 2006 et 2007 en euros constants. C'est nettement plus que les années précédentes car la hausse avait été de 1 % en 2005 et de 0,4 % en 2006. Il faut ainsi remonter à 1999 pour constater une hausse du salaire moyen net équivalente. Le salaire moyen a surtout progressé grâce à la conjoncture économique favorable, qui créait un climat propice aux salariés lors des négociations salariales. En effet, en 2007, la croissance du PIB se maintenait à plus de 2 % et la baisse du chômage se poursuivait. Ce sont au total 310 000 emplois qui se sont créés dans le secteur concurrentiel.

Dans ce contexte économique favorable, ce sont les cadres du secteur financier qui enregistraient cette année-là la plus forte croissance de leur salaire net moyen en euros constants (7 %). Tous secteurs confondus, les cadres ont bénéficié d'évolutions de salaire plus favorables (2,3 %) que celles des professions intermédiaires (1,1 %), des ouvriers (1 %) et surtout des employés (0,7 %).

Les hausses de salaire sont restées sinon relativement homogènes selon le niveau hiérarchique : de 0,8 % pour les salaires les plus bas à 1,2 % pour les plus élevés. La loi Tepa relative aux heures supplémentaires est entrée en vigueur en fin d'année. Au cours du dernier trimestre, un quart des salariés ont effectué ce type d'heures supplémentaires, représentant un volume moyen de 30 heures.

Plus de chiffres sur les salaires en France.

Salaire net / PIB

Annonces Google