McKennon : un hacker aux frontières du réel

Le gouvernement français vient d'avaliser l'extradition vers les Etats-Unis du célèbre hacker McKennon, plus connu sous le surnom de Solo. Il a été arrêté en juin 2005 après s'être introduit dans 97 serveurs de la Nasa, de la Navy et du Pentagone. Un préjudice estimé à 700 000 dollars par les américains. Obnubilé par l'existence d'une vie extra-terrestre, il en cherchait la trace dans les machines du gouvernement américain. Au total, Solo risque 70 ans de prison et jusqu'à 1,75 millions de dollars de dommages et intérêts. Reconnaissant volontiers avoir pénétré les systèmes, il dément toutes les accusations selon lesquelles il les aurait endommagés. Il a déclaré à la BBC son intention de faire appel.

McKennon : un hacker aux frontières du réel
McKennon : un hacker aux frontières du réel

Le gouvernement français vient d'avaliser l'extradition vers les Etats-Unis du célèbre hacker McKennon, plus connu sous le surnom de Solo. Il a été arrêté en juin 2005 après s'être introduit dans 97 serveurs de la Nasa, de la Navy et du...

Annonces Google