Quels outils utiliser pour développer un skill Alexa ?

Quels outils utiliser pour développer un skill Alexa ? Amazon revendique quelque 80 000 applications vocales qui viennent enrichir les interactions de son assistant vocal. Aux côtés d'un SDK maison, existe une offre complémentaire pour créer ces logiciels.

Si une skill est en quelque sorte l'équivalent d'une application pour un assistant vocal, sa création répond à des critères de conception qui lui sont propres. Ce qui peut désarçonner les développeurs. Pour les aider, Amazon met à leur disposition des kits de développement logiciel taillés pour la création d'applications vocales pour son assistant Alexa. D'autres outils, gratuits ou payants, peuvent venir les compléter.

Alexa Skills Kit, la boîte à outils d'Amazon

Alexa Skills Kit (ou ASK) regroupe un ensemble d'APIs, d'outils, de documents et d'échantillons de code en libre-service. Si ASK est disponible depuis 2015, il ne supporte la langue française que depuis mars 2018.

L'accès à la console d'Alexa Skills se fait depuis le portail développeurs d'AWS. La création d'une skill se déroule en plusieurs étapes. Elle fait tout d'abord appel à un éditeur de code JSON afin de créer un modèle d'interface vocale, puis déclenche une fonction Lambda, le service de calcul sans serveur d'AWS. Après avoir associé le modèle à la fonction Lambda, l'outil de test Alexa Simulator s'assure que le skill fonctionne bien. Vous pouvez désormais la soumettre pour publication sur le Skill Store en renseignant le descriptif de l'application et en acceptant les conditions génériques d'utilisation. A noter qu'une interface en lignes de commandes (Command line interface CLI) est également proposée.

Remontant à avril, la dernière release d'ASK a apporté son lot de nouveautés avec l'ajout de modèles Java, la prise en charge des infrastructures web Python et plusieurs fonctions utilitaires pour Java, Python et NodeJS. Le centre de ressources dédié d'AWS comprend un ensemble très complet de tutoriaux, de webinaires, de documentations techniques et de modules d'e-learning

Alexa Voice Service pour les fabricants d'appareils

Autre SDK mis à disposition par Amazon, l'Alexa Voice Service (AVS) permet aux développeurs d'intégrer Alexa et ses skills à n'importe quel appareil connecté. Les fabricants de smartphones, d'objets connectés, de dispositifs domotiques ou d'accessoires automobiles disposent de toutes les ressources nécessaires : API, kits de développement matériel ou logiciel, documentation technique...

Le SDK fournit des bibliothèques basées sur C ++ qui permettent à l'appareil de traiter les entrées et les déclencheurs audio, d'établir des connexions persistantes avec AVS et de contrôler les interactions avec l'assistant vocal d'Amazon. Il pilote aussi les fonctionnalités de base d'Alexa, notamment la reconnaissance et la synthèse vocale, mais aussi la diffusion de média en streaming, les minuteries, alarmes et autres notifications.

Alexa Skill Blueprints : des modèles préétablis

Pour démocratiser l'usage des skills, Amazon a lancé en février 2018 Alexa Skill Blueprints. Une plateforme qui permet aux particuliers de créer "en quelques minutes" leur propre application de type quizz, jeu de société, coach sportif ou liste de tâches domestiques.

Fin mars, Amazon lançait la déclinaison d'Alexa Skill Blueprints pour l'entreprise avec là-aussi des modèles préétablis. Au programme : la possibilité d'éditer un flash d'informations à destination des clients, de proposer un FAQ interne pour répondre aux questions les plus courantes des salariés, de gérer l'onboarding des nouvelles recrues en les aidant, par exemple, à configurer leur poste téléphonique.

Voiceflow, pour créer une skill sans coder

Dans le sillage d'Alexa Skill Blueprints, la start-up Voiceflow entend élargir le développement d'une skill Alexa aux non-développeurs. L'interface graphique permet de glisser-déposer des blocs et de les relier entre eux afin de bâtir les écrans et interactions homme-machine. Voiceflow promet de créer une conversation selon un scénario prédéfini sans avoir à écrire une ligne de code. Le résultat peut indifféremment être déployé sur Amazon Alexa et Google Assistant.

Depuis sa création en 2018, Voiceflow a levé 5 millions de dollars. Basée à Toronto, la société revendique 7 500 clients et quelque 250 applications vocales développées. Le service est gratuit pour les particuliers (avec une limitation à trois projets) et tarifé à partir de 29 dollars par mois pour les professionnels. Voiceflow n'est pas le seul sur ce créneau du "low code". VoiceApps, Sayspring et Blutag répondent également à cette promesse de créer rapidement des interfaces vocales interactives sans codage.

Botanalytics analyse les conversations

Comme son nom l'indique, Botanalytics vise à optimiser les interactions conversationnelles homme-robot, qu'il s'agisse d'un voicebot, d'une action Google Assistant ou d'une skill Alexa. Grâce à l'analyse des données machine réalisée par Botanalytics, le développeur identifie à quels moments de la conversation des blocages apparaissent. Il apporte alors les modifications nécessaires pour renforcer l'engagement utilisateur. La façon d'améliorer une skill étant étroitement liée à la compréhension de son utilisation.

Botanalytics compare les performances de modèles basés à la fois sur les plateformes Google Assistant et Amazon Alexa. Basé à San Francisco, l'éditeur propose un mode freemium limité à 5 000 messages par mois. Sur ce segment de l'analytics, Amazon référence aussi la plateformes Dashbot et DefinedCrowd. Quand à Skilla, elle permet de recevoir automatiquement une alerte quand un avis est publié sur une skill.

Echosim.io simule une enceinte connectée

Autant que possible, il est préférable de tester ses skills Alexa sur un appareil Amazon Echo. Toutefois, un développeur n'a pas toujours une enceinte connectée sous la main, et l'open space dans lequel il évolue ne se prête pas non plus toujours à l'exercice. Gratuit, Echosim.io se propose de simuler le comportement du périphérique. Ce service se présente sous la forme d'un site web très sobre. Après s'être identifié avec son compte Amazon et avoir autorisé l'application web à utiliser votre micro, vous pouvez prononcer votre requête comme vous le feriez avec Alexa. En activant la console, vous obtenez le code associé.

Jovo, pour développer en open source

Jovo est l'un des tous premiers frameworks open source dédié à la création de skills ou d'applications vocales multimodales pour Amazon Alexa. Il propose une série d'outils d'intégration et de plugins pour faciliter la vie des développeurs. Cross-plateforme, il s'articule autour d'une interface en ligne de commandes pour créer et déployer des projets. Il est compatible à la fois avec Amazon Alexa et Google Assistant.

Jovo comprend un webhook pour gérer les événements et un débogueur maison. Pour l'analyse et le suivi des données utilisateurs, il intègre Botanalytics ou Dashbot, déjà cités ainsi que Bespoken Tools pour le monitoring. Pour les entreprises, Jovo propose des prestations de support, de formation, de migration, d'intégration et de personnalisation.

A lire aussi

Quels outils utiliser pour développer un skill Alexa ?
Quels outils utiliser pour développer un skill Alexa ?

Si une skill est en quelque sorte l'équivalent d'une application pour un assistant vocal, sa création répond à des critères de conception qui lui sont propres . Ce qui peut désarçonner les développeurs. Pour les aider, Amazon met à leur...