Le DSI déçu

Début octobre, certains résidents à Houston, Indianapolis, Los Angeles et Sacramento furent les premiers au monde à expérimenter l’internet à haut débit 5G. Ce fut mémorable à plusieurs niveaux.

La plupart d’entre nous n’imaginent même pas comment la 5G va changer nos vies. Si vous pensez que l’intelligence artificielle et l’internet des objets sont des technologies transformatrices, sachez que la 5G est loin devant. Cela peut sembler cliché mais les progrès de la technologie et de la rapidité des réseaux couplés à la soif insatiable de données transforment chaque secteur, de la santé à la télématique. Cette transformation se retrouve dans nos relations avec les banques, dans nos interactions avec nos marques préférées et dans la façon dont nous consommons des services.

Et quasiment toutes les entreprises travaillent dur pour s’y adapter.

Prenons l’exemple de CG Power and Industrial Solutions Limited. Cette société basée en Inde depuis 81 ans fabrique des solutions électriques durables de bout en bout et emploie plus de 5 000 salariés en Belgique, en Hongrie, en Indonésie, en Irlande, en France, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. Il n’a fallu que douze semaines pour déployer une solution SD WAN sur leur service MPLS existant. La direction a constaté des économies de 27% sur les coûts des réseaux et peut modifier en quelques minutes les configurations des terminaux déployés partout dans le monde.

Il y a deux ans, IDC a interrogé 603 professionnels du numérique sur leur approche initiale de la transformation numérique et le rôle du réseau. Les deux tiers prédisaient que la transformation numérique serait centrale dans leur stratégie d’ici la fin 2017.

Voyons ce qu’il en est en 2018.

Pour la dernière étude d’IDC, Digital Transformation : Discover the Right Path to Avoid Hype and Disappointment, 219 dirigeants discutent des problématiques d’exécution des initiatives digitales et des enseignements à retirer auprès de ceux qui réussissent.

Que 70% des dirigeants croient que les fonctionnalités réseau sous-tendent leurs initiatives de transformation numérique ne surprendra personne. Mais trois conclusions se dégagent. La première est une augmentation de près de 20% des dirigeants qui estiment que les fonctionnalités réseau sont fondamentales pour la transformation. La seconde est que les DSI qui ont investi des ressources dans les stratégies DX peinent à exécuter les initiatives et, pire encore, ne voient pas les fruits de leur investissement. L’étude prédit que, pour début 2019, les entreprises matures du numérique vont générer au moins 45% de leur chiffre d’affaires à partir d’activités de commerce liées au digital.

SAP est un autre exemple d’une entreprise qui embrasse la puissance du réseau pour délivrer une expérience supérieure à ses salariés et clients dans le monde. L’entreprise a décidé de consolider l’administration de son environnement de réseau mondial, au moyen de technologies réseau de nouvelle génération, y compris des réseaux définis par logiciel, pour y injecter plus de résilience et d’évolutivité tout en libérant ses salariés pour qu’ils se consacrent à des activités tournées vers les clients.

La meilleure analogie vient d’un collègue qui compare le choix d’un réseau et la rénovation d’une maison. Si vous rognez sur les dépenses pour faire des économies sur des fondations mal posées, cela se verra au pire moment.

N’oubliez pas, en lisant les conclusions, qu’il existe un lien étroit entre leadership digital et leadership réseau vecteur d’enseignements en matière d’organisation, d’investissement et de choix de la technologie et des partenaires pour toutes les entreprises en parcours DX. Voici les six enseignements clés des leaders du digital :

  • Devenez un leader des réseaux en investissant dans des fonctionnalités réseau de pointe : une grande majorité (83,5%) d’organisations qui se disent à la pointe du parcours DX se décrivent aussi comme ayant des fonctionnalités réseau de pointe.
  • Le leadership en matière de réseaux facilite la mise en œuvre efficace d’initiatives du numérique : là où des initiatives de transformation numérique sont opérationnelles, le leadership des réseaux est clairement sous-entendu.
  • Alignez les processus de planification réseau et de la stratégie numérique : 92% des leaders des réseaux travaillent dans des entreprises où la planification des réseaux et de la stratégie numérique font partie du même processus.
  • Le bon CSP (Commerce Service Provider) peut être le principal prestataire de confiance des initiatives numériques : les leaders autoproclamés du numérique et des réseaux indiquent une préférence pour les CSP (ou spécialistes des technologies réseau) comme fournisseurs de confiance des initiatives digitales par rapport à d’autres sources traditionnelles.
  • Les leaders des réseaux sont plus ambitieux et exécutent des initiatives digitales à un niveau plus élevé : les initiatives digitales des leaders des réseaux sont généralement plus sophistiquées et orientées vers la disruption par rapport au reste du marché.
  • Les investissements au bon endroit supportent l’exécution : les leaders des réseaux doublent leurs investissements, ils augmentent leurs dépenses dans des solutions digitales de nouvelle génération et privilégient les investissements dans de toutes nouvelles technologies réseau qui seront indispensables au bon fonctionnement des processus DX.

Annonces Google