7e : MailClark, le facteur de Slack

La version gratuite de MailClark est limitée à 50 messages par boîte et par mois. Au-delà, deux tarifs sont proposés : 9 dollars par mois pour une boîte ou 39 dollars pour un nombre illimité de boîtes. © Capture JDN
Conçu par des Français, MailClark permet à une équipe d'échanger des e-mails et tweets sans quitter Slack. Ce bot peut avoir différentes utilités. Un service d'assistance pourra, par exemple, créer une boîte de réception commune pour traiter au fil de l'eau les demandes des utilisateurs. Une autre boîte aux lettres alimentée de newsletters servira pour la veille. Et comme tout le monde n'a pas Slack, MailClark fait aussi le lien avec les collègues ou partenaires qui passent toujours par le mail. Enfin, il est possible de gérer ses courriels (Gmail, Outlook…) ou tweets personnels dans un canal privé.