Kimind : le revendeur Google Apps se tourne vers Office 365

Kimind : le revendeur Google Apps se tourne vers Office 365 Connu pour avoir accompagné Valeo dans la mise en œuvre des Google Apps, le prestataire a décidé de lancer une nouvelle structure centrée cette fois sur Office 365.

Sur la place informatique parisienne, Miguel Membrado est loin d'être un inconnu. En 1996, il fonde Mayetic. Ce champion de la gestion de contenu à la française, longtemps capable de rivaliser avec les plus grandes solutions américaines, a été acquis en 2007 par le spécialiste français du stockage en mode SaaS Oodrive. En 2006, Miguel Membrado remet le couvert en lançant Kimind. Objectif : conseiller les entreprises dans l'adoption des solutions collaboratives SaaS de nouvelle génération. Dès 2008, la société a fait son choix en devenant revendeur Google Apps agréé.

Des Google Apps à Microsoft Office 365

Aux côtés de Revevol et Gpartner, Kimind s'est depuis imposé comme l'un des principaux promoteurs des Google Apps dans l'Hexagone. La société s'est notamment illustrée pour avoir accompagné Valeo dans son déploiement mondial des Google Apps. "30 à 40% de notre chiffre d'affaires est issu de projets Google Apps, le cœur de notre activité étant centré sur l'accompagnement des entreprises vers les nouveaux usages", commente Miguel Membrado. Aujourd'hui, l'entrepreneur franchit une nouvelle étape en lançant Cloudlivia : une société qui sera centrée, elle, sur la suite bureautique Office 365.

Pourquoi cette décision ? "La nouvelle version d'Office 365 propose désormais une solution de travail collaboratif très complète, enrichie avec l'offre de réseau social d'entreprise Yammer, acquise par Microsoft", explique Miguel Membrado. "Ayant suivi le déploiement des Google Apps pour une centaine d'entreprises, nous avons par ailleurs constaté que les applications Google n'étaient pas toujours faciles à prendre en mains. Les fonctions collaboratives de ses solutions, pourtant très puissantes, n'étaient pas toujours utilisées."

Office 365 : "un passage plus en douceur vers le cloud et la mobilité"

A l'inverse, Office 365 proposerait de fait une transition plus douce vers le cloud, la mobilité, et les fonctions collaboratives, de la communication unifiée au réseau social d'entreprise. "La continuité est beaucoup plus grande entre l'ancien monde, combinant en général Outlook, Office au gestionnaire de fichiers, et le nouveau. L'accompagnement du changement est donc plus simple à mettre en place", ajoute Miguel Membrado. D'où l'idée de lancer une nouvelle offre d'accompagnement plutôt axée sur Office 365.

Aujourd'hui, Kimind / Cloudlivia est l'un des rares acteurs IT français à avoir investi les deux mondes. "A la différence de Revevol et Gpartner, n'oublions pas que Kimind se positionne avant tout comme un cabinet de conseil sur la mutation numérique, et pas comme une société orientée à 100% vers Google. C'est sans doute pour cette raison que nous sommes parvenus à relever ce défi", indique Miguel Membrado. C'est enfin pour rester clair en termes de discours marketing vis-à-vis de ses clients que Miguel Membrado a décidé de lancer Cloudlivia. Pas question de mélanger les deux discours. "Sans compter que nous allons être amenés à travailler sur d'autres solutions Microsoft : Intune, Azure...", confit le patron de Kimind et Cloudlivia.

C'est à l'occasion de la conférence de rentrée de Microsoft, le 24 septembre dernier, que nous avons recueilli le témoignage de Miguel Membrado. En l'invitant à prendre la parole, Microsoft a ainsi voulu mettre en avant ce nouveau partenaire, au parcours atypique.

Annonces Google