Visioconférence 3D : 5 projets étonnants DVE Immersive Room : la téléprésence 3D interactive

Le projet du fournisseur Digital Video Enterprises (DVE) associé à Christie Digital Systems est sans doute le plus abouti de cette sélection car il est déjà commercialisé. Mais c'est aussi le plus cher : 750 000 euros pour le système de téléprésence 3D haut de gamme.

Si, jusqu'à aujourd'hui, les systèmes de téléprésence proposés par Cisco ou Polycom étaient composés de plusieurs écrans, DVE fait reposer son Immersive Room sur un écran unique de 3 mètres de diagonale. Terminée donc, l'impression d'avoir affaire à une image morcelée de son (ou ses) interlocuteur(s)... et de quoi accentuer aussi la sensation d'une présence réelle, dans une même pièce.

L'un des points forts de la technologie de DVE est de ne pas se limiter à retranscrire un simple flux vidéo, mais de procéder à un affichage en 3D des personnes. Une technologie qui repose sur la combinaison d'un écran incliné, de l'utilisation d'un verre optique et aussi d'un écran vert. Ce dernier permet en effet d'enrichir la session de téléprésence avec des éléments (vidéos, images...) en 3D.   


exemple d'intégration de la 3d dans une session de téléprésence via dve
Exemple d'intégration de la 3D dans une session de téléprésence via DVE Immersive Room © DVE

Si la DVE Immersive Room est très attractive en termes de technologie et de potentiel d'usage, il n'en reste pas moins que son prix demeure très élevé. Surtout en comparaison des salles de téléprésence traditionnelle, dont les prix se situent plutôt aux alentours des 200 000 euros. Un des aspects mis en avant par DVE pour tenter de faire passer la pilule se situe au niveau de l'économie possible de bande passante. Basé sur le codec Vidyo, permettant des taux de compression très élevés, DVE Immersive Room permet selon le fournisseur de se passer de la mise en place d'un réseau dédié et de passer sur un réseau IP traditionnel.

Microsoft / Orange