Filtrage Web : sous la pression internationale, la Chine recule

Face au tollé international soulevé par son logiciel de filtrage Web controversé, Green-Dam Youth Escort, la Chine a finalement choisi la voie de la sagesse. Alors qu'il devait être obligatoirement installé par tous les constructeurs de PC pour chaque nouveau PC vendu en Chine à partir du 1er juillet prochain, sa présence par défaut sera désormais optionnelle. De plus, le ministère de l'industrie et des technologies de l'information a tenu à préciser que son logiciel n'avait pas pour autre objectif que de bloquer l'accès à des sites malsains, notamment à caractère pornographique. La Chine aurait investi près de 4,3 millions d'euros pour mettre au point ce logiciel.

Annonces Google