4 étapes pour partir à l'assaut des People Also Ask

4 étapes pour partir à l'assaut des People Also Ask Occuper le terrain des mots-clés connexes sur les SERP, c'est l'opportunité offerte par les PAA. Voici quelques bonnes pratiques pour augmenter ses chances d'y parvenir.

Les questions appellent les questions et Google l'a bien compris. Pour cela, il a créé les People Also Ask (PAA). Ces petits encarts en accordéon insérés dans les résultats naturels proposent des questions en lien avec le sujet de la requête. Lorsque l'internaute clique, une réponse brève avec un lien bleu et deux questions supplémentaires apparaissent. Les référenceurs y voient une nouvelle chance de figurer de façon naturelle sur les pages de résultats. Mais ces petits encadrés volatiles ont leurs propres règles d'optimisation. Voici la marche à suivre en quatre étapes.

1. Préparer le terrain : définir les mots-clés et identifier les questions

Pour commencer, il faut une vue panoramique des résultats et des contenus mis en avant par Google sur les SERP convoitées. "Certaines thématiques déclenchent plus de PAA que d'autres, comme le DIY (Do It Yourself), la santé ou les recettes", constate Raphaël Doucet, consultant SEO indépendant et éditeur de site. Le premier pas consiste donc à identifier des mots clés en lien avec les pages à mettre en valeur (via l'outil keyword planner de Google ou l'audit de mots-clés de SEMRush) pour les confronter aux SERP et débusquer ceux qui déclenchent des PAA. Opération qui peut être réalisée "manuellement ou en passant par un outil, comme SEMRush, SEObserver, Monitorank ou MyPoséo", précise le consultant SEO.

Selon lui, "Google regroupe sa recherche de questions connexes pour économiser ses ressources. Alors autant en trouver le plus grand nombre pour les traiter ensuite dans son contenu". Les recherches associées de Google et l'outil gratuit Answer the Public permettent d'en identifier beaucoup. Hassen Ferroukhi, responsable SEO du pôle food de Webedia, conseille quant à lui de "scraper les PAA sur les SERP de Google, pour trouver des questions à viser et de l'inspiration pour le contenu à rédiger".  

"Obtenir des résultats en position zéro rend éligible aux PAA"

Sur les pages qui déclenchent des PAA, Natalia Zhukova, responsable marketing chez SEMRush, l'éditeur d'analytics SEO, rappelle l'intérêt du benchmark pour identifier "les thèmes communs et les sujets sémantiquement associés qui ne sont pas couverts par les concurrents". L'objectif étant de "présenter une meilleure version en remplissant les trous".

Enfin, ce travail de préparation peut être encore un peu affiné par le suivi des featured snippets. Hassen Ferroukhi a en effet remarqué que dans de nombreux cas, les résultats qui apparaissent dans les PAA ne sont pas bien positionnés sur cette page de résultat, mais occupent un featured snippet sur une requête très proche. Selon lui, "obtenir des résultats en position zéro rend éligible aux PAA".

Position zéro sur "smoothie fraise" et PAA sur "milkshake fraise. Cliquez pour zoomer. © JDN

2. Créer un contenu riche et précis  

La deuxième étape concerne la préparation du contenu. Les PAA affichent des questions qui ont déjà été posées par d'autres internautes afin de leur proposer une réponse rapide et un accès vers des explications plus complètes sur le site. Natalia Zhukova considère donc essentiel de commencer par "un titre attractif, de préférence sous forme de question, pouvant contenir directement le mot-clé principal." Elle conseille également de recourir, en sous-titre, aux mots-clés les plus importants et à un vocabulaire précis et pertinent.

En ce qui concerne la réponse, la responsable marketing rappelle qu'elle doit être avant tout "utile à l'utilisateur et utilisable pour le moteur". Prévoir donc, en haut du texte, une première réponse brève, compréhensible en quelques mots et ciblant une requête spécifique en reprenant les mots-clés, le principal et les secondaires. "Google attend un format de réponse corrélé à la requête, précise Rapahël Doucet, comme une liste pour une recette ou un tableau pour des données croisées". Cette première réponse peut être suivie "d'une analyse plus approfondie ou d'exemples concrets", ajoute Natalia Zhukova. C'est aussi une occasion supplémentaire d'intégrer les mots-clés dans le corps de la page et de répondre à des questions connexes collectées lors de la phase préparatoire.

"La fraîcheur du contenu reste de mise dans une stratégie de visibilité visant les PAA"

Le contenu de la page peut inclure des visuels ou des vidéos, à condition qu'ils soient correctement intégrés, dans un format compréhensible. À ce sujet, les règles du SEO classique s'appliquent et la présence du mot-clé principal dans la balise alt des images est toute indiquée.

Enfin, que ce soit pour le moteur ou le confort de l'utilisateur, la fraîcheur du contenu reste de mise dans une stratégie de visibilité visant les PAA. Raphaël Doucet rappelle qu'un contenu obsolète augmente le risque de pogo-sticking (le retour immédiat des internautes sur la page de résultats). "Il est peu probable que les noms des planètes aient besoin d'une mise à jour, mais la liste des vaccins obligatoires, si", illustre-t-il.

3. Baliser le terrain pour Google avec un code HTML propre

Les robots de Google apprécient d'autant mieux la qualité du contenu si le code HTML de la page est propre et compréhensible pour eux. En clair, Natalia Zhukova insiste sur l'importance d'organiser le contenu : les balises <p> pour les paragraphes, <ol> pour une liste organisée, <ul> une liste non organisée ou encore <table> pour un tableau.

Pour des contenus spécifiques, Raphaël Doucet recommande d'intégrer plutôt des données structurées schema.org. "Leur influence sur le positionnement d'une page en PAA n'est pas prouvée, mais elles aident les robots à comprendre le contenu", facilitant ainsi son indexation. Il conseille notamment de recourir à la structuration <recipe> pour les recettes ou <howto> pour le contenu DIY.

4. Instaurez un environnement SEO friendly

Tous ces efforts ont plus de chances de payer si les pages à faire apparaître en PAA sont bien optimisées. "Toutes les techniques basiques de SEO on-site s'appliquent : meta data, balises alt, structure des URLs et maillage interne", rappelle Natalia Zhukova. Et pour elle, "selon nos données, il y a plus de PAA sur mobile que sur desktop. Un site mobile friendly est donc un atout".

Et aussi : 

Annonces Google