Infrastructure réseau, la rétrospective 2008 Cloud computing : l'offre se forme

Initié par Amazon, le concept de cloud computing va se généraliser au cours de l'année 2008 (lire Le cloud computing, l'informatique de demain ?). Issu en partie du succès du SaaS, de nouveaux usages, comme l'hébergement de framework de développement font leur apparition dans le paysage des services à distance (lire PaaS : une plate-forme à votre service ?).

Des initiatives qui ne peuvent laisser froid Microsoft, le leader des logiciels professionnels installés sur les postes de travail. De fait, ce dernier réplique en annonçant lui aussi la mise en place de services en ligne (lire Lancement annoncé des services en ligne de Microsoft). Plus tard dans l'année, il fait part de son projet Azure, qui a pour ambition de relever le gant sur l'ensemble des services déportés (lire Azure : la réplique cloud computing de Microsoft).

Les géant de l'informatique se penchent sur le berceau du cloud computing

D'autre part, les géant de l'informatique se penchent eux aussi sur le berceau du cloud computing et commencent à investir massivement dans cette technologie (lire HP, Sun et IBM lancés tambour battant dans le cloud computing). IBM prend même les devants avec un projet de 300 millions de dollars destiné à ouvrir des centres de calculs mondiaux (lire IBM dope ses investissements dans le cloud computing).

Côté client, la méfiance reste toutefois de mise. La perte de contrôle des données critiques effraie encore nombre d'entre eux (lire Se jeter à corps perdu dans le SaaS : dangers !). Car l'externalisation non seulement de ses données, de ses outils, mais aussi de la boîte à outils reste un frein psychologique puissant (lire Le Platform as a Service : une nouvelle façon d'externaliser).

Framework / LA BOITE A OUTILS