Alerte à la bombe chez les co-founders d'une start-up

Les frustrations du quotidien, des priorités et motivations divergentes, une perception d’une implication asymétrique, l’absence de règles prédéfinies peuvent provoquer l’explosion de l’équipe des co-founders.

Les avis sont unanimes : un des facteurs clés de réussite (ou d’échec) d’une Start up est la composition de l’équipe des co-founders. Malheureusement l’addition de talents et de profils complémentaires s’avèrent nettement insuffisants pour éviter l’explosion de cette dernière et donc de la Start up.Voici quelques causes, que l’on pourrait appeler bombes, à l’origine de ces explosions ainsi que des pistes pour y remédier[1].
Bombe n°1 Les frustrations du quotidien : Aller au contact
Pas de réponses à des mails, réactions tardives à des sollicitations… autant d’éléments qui créent des fêlures dans l’union sacrée du démarrage. S’il n’est pas facile d’en parler, considérant que c’est insignifiant, ne pas le faire est pire : leurs empilements amènent très souvent au clash, le contrevenant, en effet, ne perçoit plus ce qui peut lui être reproché et l’associé concerné, ayant accumulé beaucoup de frustrations, peut difficilement avoir une approche rationnelle du problème. Aller au contact, dès que possible, afin d’en parler de manière posée, est un moyen d’éviter que ces insatisfactions s’empilent. Cela permet aussi de désamorcer certaines bombes décrites ci-dessous.
Bombe n°2 Priorités et motivations divergentes : Comprendre
La Start up a évolué : L’aventure du démarrage est terminée, la société se structure pour accompagner son développement, les attentes des associés évoluent aussi, ne serait-ce que par leur parcours personnel. L’alignement des planètes s’en trouve perturbé ! Ce point, qui ne peut que survenir, est à prendre en compte en continu. Il s’agit de comprendre et d’anticiper les attentes de chacun, mais ceci ne doit pas se faire entre deux portes, mais de manière posée et surtout de manière régulière. Poser par écrit individuellement ce que l’on attend de la société et ce que la société attend de soi, puis partager cette réflexion avec les autres associés, est un outil qui rend service.  
Bombe n°3 La perception d’une implication asymétrique : Co-construire
Des horaires de travail différents, un investissement perçu comme insuffisant… peuvent remettre en cause l’équilibre entre associés. Il s’agit de comprendre la situation. Un moyen est que chacun écrive ce qu’il pense apporter aux autres et ce qu’il attend des autres puis de partager les travaux . Prendre du recul, faire connaitre aux autres sa contribution, redéfinir les rôles de chacun est une des finalités de cet outil. Cela permet de co-construire des compensations pour rééquilibrer les différences constatées.
Bombe n°4 Absence règles prédéfinies : Conclure
Quelle sera la rémunération du CEO ? En cas de transaction comment sera évaluée la part ? Un associé, chercheur, peut-il publier un article sur un produit de la Start up … Autant de questions qui doivent être abordées, débattues et conclues par des décisions.Un des éléments qui aide est de consigner ces décisions dans un pacte d’actionnaires qui a pour effet bénéfique d’aborder un certain nombre de situations possibles afin de conclure sur des règles partagées. Cela sera au moins une base lors conflits futurs. Il est astucieux d’en rédiger les clauses en fonction de l’évolution probable de la société et des attentes de chacun et non dans une vision immédiate. Ceci dans une période de bonne entente… Cependant cela ne remplacera jamais l’honnêteté, la communication et la capacité de chacun à se remettre en cause tout au long de l’aventure, mais en cas de gros temps, cela aide !
En résumé
Les outils de déminage des bombes abordées précédemment peuvent se résumer par la règle des quatre C :Contact : Aller au-devant des événements
Comprendre : Partager la situation
Co-construire : Trouver une solution partagée
Conclure : Enregistrer les décisionsSi ce process permet de désamorcer certaines bombes, il ne les élimine pas toujours. Mais est-ce qu’une équipe d’associés est faite pour durer toute la vie de la Start up ? Ce n’est peut-être tout simplement plus l’équipe ad hoc.[1] D’après Guilhem Bertholet : La raisons de séparation des co-founders http://www.guilhembertholet.com/blog/2013/04/19/les-raisons-de-separation-dans-une-equipe-de-co-founders/

Alerte à la bombe chez les co-founders d'une start-up
Alerte à la bombe chez les co-founders d'une start-up

Les avis sont unanimes : un des facteurs clés de réussite (ou d’échec) d’une Start up est la composition de l’équipe des co-founders. Malheureusement l’addition de talents et de profils complémentaires s’avèrent nettement insuffisants pour éviter...