Windows 11 lancé en version finale le 5 octobre

Windows 11 lancé en version finale le 5 octobre [WINDOWS 11 GRATUIT] Nouveau design, menu Démarrer refondu, multitâche, intégration de Teams, nouvelle marketplace... Windows 11 apporte de nombreuses évolutions.

[Mise à jour le jeudi 9 septembre 2021 à 12h36] Le coup d'envoi de la version finale de Windows 11 sera donné le mercredi 5 octobre prochain. A partir de cette date, Microsoft proposera le nouvel opus sous forme de mise à jour sur les terminaux Windows 10 éligibles (voir la configuration requise ci-dessous). Une phase de diffusion qui devrait s'étendre jusqu'à mi-2022. Des PC équipés de Windows 11 commenceront à être commercialisés en parallèle dans l'optique des achats de Noël. Les fabricants Dell, HP, Lenovo ou Samsung sont sur les rangs.

Quelles sont les nouveautés de Windows 11 ?

Lors d'une conférence le 24 juin 2021, Microsoft a levé le voile sur son tout nouveau Windows 11, qui sera lancé en version finale à l'autonome 2021. "Windows a 35 ans. Ce qui représente des décennies d'innovations. Ces derniers mois, l'intérêt pour la communication s'est accru. L'OS est devenu un outil au service de la relation personnelle, de la collaboration à distance et de la formation. C'est dans cet esprit que nous avons créé Windows 11", a déclaré Panos Costa Panay, directeur des produits de Microsoft, en introduction de la conférence.

Le design et l'expérience de Windows 11 ont été simplifiés pour favoriser la productivité et inspirer la créativité. Le thème graphique de l'OS est beaucoup plus clair que celui de Windows 10, le bleu continuant de prédominer. Comme sous Windows 10, un thème sombre est également disponible.

1. Un menu Démarrer au centre

Le menu Démarrer est toujours là, mais on le retrouve au centre du bureau. Comparé à celui de Windows 10, il gagne en lisibilité. Exit les lourdes tuiles applicatives rectangulaires et animées. Désormais transparentes et aux coins arrondis, les icônes du menu Démarrer sont plus espacées les unes des autres. L'utilisateur pourra évidemment les épingler en fonction de ses préférences. L'interface semble se calquer sur celle de MacOS. Si l'utilisateur souhaite revenir à l'ergonomie historique de Windows, il a la possibilité de replacer le bouton Démarrer et les icônes de la barre de tâches sur la gauche de l'écran. 

Sous les applications épinglées, le menu fait apparaître les derniers fichiers utilisés au sein de la suite Microsoft 365, quel que soit le terminal de l'utilisateur où ils auront été créés (Windows, iOS ou Android). Quant aux gestionnaire de tâches et à l'ancien panneau de configuration, ils sont toujours présents.  Enfin, le fameux écran bleu de la mort qui apparait en cas de crash de Windows devient noir.

© JDN

2. Une gestion du multitâche décuplée

Côté productivité, Windows 11 améliore le multitâche. Il permet, via la fonction Snap Layouts, d'afficher simultanément sur l'écran jusqu'à trois fenêtres d'applications côte à côte en optant pour l'agencement voulu (voir montage ci-dessous). Quant au dispositif Snap Groups, il permet de revenir à un agencement déjà utilisé par le biais de la barre de tâches. 

En un clic, l'utilisateur pourra sauvegarder l'agencement en question dans un bureau virtuel pour le répercuter de son poste de travail à son PC portable ou sa tablette. Comme sur Windows 10, il pourra créer autant de bureaux virtuels que nécessaire, pour la maison, pour le travail, pour les enfants...

© JDN

3. L'intégration de Microsoft Teams

Autre surprise, Microsoft Teams est intégré à Windows 11. L'outil apparaît sous la forme d'une interface simplifiée accessible depuis la barre de tâches de l'OS. Elle intègre le chat, mais aussi les appels audio et vidéo, sans oublier la visioconférence à plusieurs. Il s'agira très probablement de la version gratuite de la solution de visioconférence.

© JDN

4. Des widgets d'information

Windows 11 introduit par ailleurs des widgets d'information : météo, bourse, actualités... Venant se nicher dans un panneau latéral escamotable, ils pourront être agencés en fonction de l'intérêt de l'utilisateur, mais aussi renvoyer à des applications comme le calendrier ou le gestionnaire de tâches. Une nouvelle opportunité de diffusion pour les éditeurs de contenu.

© JDN

5. Un nouveau moteur de jeu

Avec Windows 11, Microsoft n'oublie pas les gamers. Comme Windows 10, l'OS prend évidemment en charge DirectX 12 Ultimate qui permet d'obtenir des graphismes immersifs à des fréquences d'images élevées. En plus, Microsoft intègre deux technologies issues de sa console Xbox : Direct Storage, qui accélère la vitesse de chargement des jeux et réduit le temps de latence, et Auto HDR qui introduit une diffusion en haute résolution quel que soit le jeu.

© JDN

6. Une marketplace refondue qui intègre les apps Android

Avec Windows 11, Microsoft refond le Microsoft Store. Et pas seulement en termes d'interface graphique. La marketplace regroupera désormais à la fois des applications, mais aussi des jeux ou encore des offres de films (y compris tierces comme Disney+). Aux côtés des applications Universal Windows Apps (UWP) issues de Windows 10 et des progressive web app, la place de marché inclura les logiciels Windows d'ancienne génération (Win32), notamment au format .msi ou .exe. Accessible depuis la bêta de Windows 11, le nouveau store intègre d'ailleurs déjà une multitude d'outils jusque-là absents. C'est le cas de Zoom, Canva, WinZip ou encore Adobe Acrobat Reader. Des logiciels qui seront rejoints prochainement par Firefox ou encore par les jeux des catalogues de Steam et Epic Games.

Avec Windows 11, l'OS de Microsoft va introduire surtout pour la première fois le support des applications Android dont le téléchargement passera par l'appstore d'Amazon. C'est l'une des plus grosses surprises. Pour les éditeurs, il ne sera par ailleurs plus nécessaire de payer une commission à Microsoft pour être présent dans la marketplace. L'entreprise de Redmond frappe ici un grand coup. Cette nouveauté ne sera pas pour autant disponible dès le lancement de la version finale de Windows 11 le 5 octobre. Elle sera d'abord proposée en bêta "dans les mois qui viennent", indique-t-on chez Microsoft.

"On ne pourra pas exécuter toutes les applications Android, en particulier celles qui sont très liées au cœur du système d'exploitation. L'idée sera néanmoins de bénéficier sur Windows 11 d'environ 80% des applications Android", confie au JDN Bernard Ourghanlian, directeur technique et sécurité de Microsoft France. "Ces applications devront être présentes sur le store d'Amazon pour y avoir accès depuis le nouveau Microsoft Store."

© JDN

"Nous construisons un Windows pour la prochaine décennie, une plateforme de développement et de diffusion avec de nouvelles possibilités de business modèles pour les éditeurs de contenus, d'applications et de jeux", indique Satya Nadella, CEO de Microsoft.

Quelle est la date de sortie de Windows 11 ?

Windows 11 sera lancé le mercredi 5 octobre prochain. A partir de cette date, Microsoft proposera la nouvelle version sous forme de mise à jour sur les terminaux Windows 10 éligibles. Une phase de diffusion qui devrait s'étendre jusqu'à mi-2022. Des PC équipés de Windows 11 commenceront à être commercialisés en parallèle. 

Windows 11 sera embarqué sur les produits de Dell, HP, Lenovo ou encore Samsung, mais également sur les tablettes et PC de la marque Surface de Microsoft. Le groupe précise que l'OS a été optimisé pour les dernières générations de processeurs : les AMD Ryzen, les processeurs Intel de dernière génération (Intel Evo, Alder Lake), les Qualcomm motorisés à l'IA, sans oublier les processeurs ARM. Sur son site, Microsoft liste une série d'exemples d'ordinateurs portables compatibles avec Windows 11. Alder Lake

Comment télécharger Windows 11 ?

Windows 11 est disponible en version bêta. Pour la télécharger, il suffit de s'abonner au programme Windows Insider sur le site de l'éditeur. Autre possibilité : se  rendre via Windows 10 dans les menus Paramètres > Mises à jour et Sécurité > Programme Windows Insider, puis activer le canal Insider Preview. L'OS vous guidera ensuite en fonction des spécifications matérielles de votre machine. Cette bêta permet d'expérimenter l'ensemble des nouveautés annoncées par Microsoft lors de la conférence du 24 juin (voir-ci-dessus), mais aussi d'accéder à une préversion du nouveau Microsoft Store qui accompagne le nouvel opus. 

La version finale de Windows 11 sera intégrée aux nouvelles gammes de terminaux et tablettes Windows qui seront commercialisées à partir de l'automne 2021. Les utilisateurs de Windows 10 pourront ensuite en bénéficier gratuitement sous la forme d'une mise à jour début 2022. Seule condition : être équipé d'une machine avec la configuration requise. Pour les utilisateurs de Windows 7, Microsoft devrait mettre à disposition un assistant de mise à jour comme il l'a fait avec Windows 10. 

Comment télécharger l'ISO de Windows 11 ?

Windows 11 est déjà disponible sous forme d'ISO. De quoi réaliser une installation propre de l'OS ou une mise à jour. Elle est accessible sur la page de téléchargement du programme bêta (Insider) de Windows. Il faudra préalablement s'inscrire à ce programme pour en bénéficier. Cette ISO correspond à la build 22000.132 livrée le 12 août, avec à la clés les éditions Famille, Pro et Education. 

Comment mettre à jour Windows 10 vers Windows 11 ?

Windows 11 va être proposé sous la forme d'une mise à jour aux utilisateurs de Windows 10 à partir du 5 octobre via Windows Update. Une phase qui s'étalera jusqu'à mi-2022. Il ne faudra donc pas s'étonner si cette mise à jour n'est pas poussée immédiatement. Après avoir indiqué si la machine est éligible à Windows 11, le service Windows Update proposera ensuite se lancer la migration vers le nouvel OS.

Pour les utilisateurs qui ne souhaitent pas attendre, le service PC Health Check permettra de vérifier la compatibilité d'un terminal avec Windows 11. Il sera ensuite possible de lancer l'installation manuellement en se rendant dans le menu Paramètre > Windows Update > Afficher toutes les mises à jour. La montée de version pourra même être réalisée sur des PC inéligibles, mais dans ce cas Microsoft ne garantira pas les mises à jour de sécurité. "Les appareils qui ne répondraient pas à la configuration minimale requise auront 52% de plantages en plus au niveau du noyau de l'OS, contre une stabilité de 99,8% pour ceux qui y répondent", précise le groupe. 

Windows 11 est-il gratuit ?

Windows 11 sera gratuit pour les utilisateurs de Windows 10, Windows 8.1 et Windows 7. La migration depuis ces anciennes versions vers la nouvelle s'effectuera sous la forme d'une mise à jour disponible à partir de début 2022.

Evidemment, Windows 11 donnera lieu à la sortie de nouveaux PC et tablettes embarquant le nouveau système d'exploitation. Le tarif de l'OS sera alors compris dans le prix de des terminaux. 

Est-ce que mon PC est compatible Windows 11 ?

La configuration matérielle minimale nécessaire pour faire tourner Windows 11 est la suivante :

  • Un processeur 64bits de 1 GHz à deux cœurs ou plus (ou un système sur puce)
  • 4 Go de Ram,
  • 64 Go de stockage,
  • Une carte graphique DirectX 12 / WDDM 2.x,
  • Un écran HD de 9 pouces, 
  • La version 2.0 du module de plateforme sécurisée (TPM).
  • Une connexion Internet pour réaliser les mises à jour et bénéficier de certaines fonctionnalités (en matière de sécurité, de stockage de fichiers en ligne via OneDrive...).

Pourquoi la configuration matérielle requise de Windows 11 fait polémique ?

Pour faire tourner Windows 11, les processeurs doivent supporter TPM 2.0 (ou Trusted Platform Module). Une technologie qui est conçue pour limiter les crashes via le support d'un nouveau standard de pilotes Windows, tout en assurant la compatibilité du système avec les applications existantes. Revers de la médaille : elle laisse au bord de la route un grand nombre de machines âgées de 3 à 4 ans.

Côté modèles de processeurs pris en charge par Windows 11, Microsoft a publié une liste se limitant aux processeurs AMD et Intel de dernière génération. Ce qui n'a pas manqué de défrayer la chronique sur les réseaux sociaux. Dans un post publié le 28 juin, l'éditeur se veut néanmoins rassurant. "Nous sommes convaincus que les appareils fonctionnant sur des processeurs Intel de 8e génération et AMD Zen 2 ainsi que les Qualcomm de séries 7 et 8 respecteront nos principes de sécurité et de fiabilité et la configuration système minimale requise pour Windows 11", y explique l'équipe Windows. "En partenariat avec nos partenaires OEM, nous effectuerons des tests pour identifier les appareils fonctionnant sur les processeurs Intel de 7e génération et AMD Zen 1 qui pourraient répondre à nos principes."

Windows 11 donne la possibilité de revenir à un écran d'accueil sur le modèle de Windows 10. © Tom Warren

Windows 11 fait la part belle aux évolutions envisagées pour Windows 10X. Destiné au départ à des terminaux à double écran tactile rabattable qui seraient sortis en 2022, Microsoft a finalement annoncé l'annulation de cette stratégie produits. Dans un post publié le 18 mai, le groupe avait indiqué "vouloir accélérer l'intégration de la technologie 10X à d'autres parties de Windows et d'autres produits". Et John Cable, vice-président program management Windows Servicing et Delivery de préciser : "Une partie (de 10X, ndlr) se reflétait déjà dans les dernière évolutions de Windows 10, par exemple la nouvelle technologie de container d'application que nous sommes en train d'intégrer à Microsoft Defender Application Guard, ainsi qu'une expérience de saisie vocale améliorée et un clavier tactile modernisé avec un dimensionnement des touches, des sons, des couleurs, et des animations optimisées."

Comment fonctionne Windows 11 en mode tablette ?

Avec Windows 11, Microsoft tente manifestement d'unifier le mode desktop et le mode tablette de l'OS. Auto-adaptative en fonction de la taille de l'écran et de son caractère tactile, la barre de tâches est unique dans les deux modes. Revers de la médaille : la gestion du fenêtrage en mode tactile est plus lourde et moins facile à manipuler. 

En revanche, on relève une fluidité des animations qui rapproche le mode tablette de Windows 11 de celui des iPad. Le passage du portrait au paysage est sensiblement plus rapide. De plus, l'OS gère désormais la superposition des fenêtres applicatives, ce qui n'était pas présent dans Windows 10. Les utilisateurs peuvent désormais empiler les fenêtres les unes sur les autres et ainsi bénéficier d'un multitâche. Enfin, la saisie vocale, très utile en situation de mobilité, a également été améliorée.

Windows 11 : quel changement pour les développeurs ?

Microsoft introduit dans Windows 11 une solution visant à réconcilier sa technologie applicative d'ancienne génération (Win32), qui était celle de Windows 7, avec Universal Windows Platform (UWP), introduite avec Windows 8. Baptisée Project Reunion, elle équipe Win32 d'API permettant de réutiliser des développements réalisés dans ce mode au sein des applications modernes UWP sans avoir à recoder.

Comme indiqué plus haut, Windows 11 prendra en charge les applications Android d'ici quelques mois. C'est la principale surprise de cette nouvelle version. Pour les exécuter, Microsoft a intégré à l'OS un sous-système Android sur le modèle du sous-système Linux déjà présent dans Windows. Nichées dans des machines virtuelles compatibles avec la technologie AOSP (pour Android Open Source Project), les applications Android ne nécessiteront pas d'accéder à Google Play pour fonctionner. Microsoft proposera dans un premier temps une sélection d'apps Android téléchargeables via l'Appstore d'Amazon.