RIM et Mozilla s'engagent dans le développement mobile multiplate-forme

RIM et Mozilla : développement mobile multiplate-forme Le premier envisagerait de rendre compatible ses Blackberry avec les applications conçues pour Android. Quant au second, il planche sur une infrastructure Web mobile universelle.

RIM et Mozilla commencent à plancher sur des projets qui pourraient permettre de faciliter le développement mobile multiplate-forme. Le constructeur du Blackberry est en train de concevoir un nouveau modèle de smartphone, dont le lancement serait prévu début 2012, qui serait capable de supporter les applications dessinées pour le système d'exploitation Google Android (dixit Bloomberg). Le terminal sera basé sur QNX, un OS acquis par RIM en 2010. 


Un SDK C/C++ pour la Playbook

RIM avait déjà engagé l'ouverture de sa plate-forme, notamment via la mise à disposition avant l'été d'un compilateur pour porter les applications Android sur sa tablette tactile Playbook. A cela est venu de s'ajouter un nouveau SDK pour Blackberry Tablet OS (pour l'heure en beta), pour créer des logiciels natifs en C/C++ pour la tablette. Il est livré avec toutes les API matérielles nécessaires et un outil de développement basé sur Eclipse (QNX Momentics Tool).


Mozilla veut connecter les WebApp aux fonctions du terminal mobile

Egalement dévoilé cette semaine, un nouveau projet initié par Mozilla rejoint lui-aussi la problématique du développement mobile multiOS. Sa philosophie en est cependant bien différente.

La fondation entend en effet concevoir une infrastructure d'API, d'ores et déjà baptisée WebAPI, permettant de programmer des applications Web (en HTML5, CSS3, JavaScript...) capables d'interopérer intimement avec les fonctions matérielles du terminal (accéléromètre, géolocalisation, téléphonie...), et ce aussi bien qu'une application native - en tous cas sur le papier.


Vers une standardisation de WebAPI ?

Ciblant à la fois les smartphones et les tablettes, WebAPI a pour but de répondre à l'hétérogénéité des plates-formes mobiles, et la difficulté de mener des projets de développements couvrant plusieurs OS et configurations matérielles.

Reste que cette infrastructure fonctionne, il sera nécessaire d'implémenter au navigateur et l'OS la couche "Boot to Gecko", assurant la compatibilité des API avec les services du terminal. Mozilla a déjà annoncé qu'elle le sera au sein de son propre navigateur mobile (Firefox pour Mobile).

Cette condition pousse d'ailleurs la fondation à envisager de soumettre sa technologie au consortium W3C dans l'optique de faciliter sa standardisation. 



RIM / Mozilla