Les smartphones vont modifier le visage de l'e-commerce


Centres commerciaux et e-commerce vont gagner 5 points de part de marché d'ici 2015 aux Etats-Unis, annonce Nielsen. Les smartphones devraient aussi considérablement modifier le rapport à l'achat en ligne.

Plusieurs tendances majeures remodèlent actuellement l'industrie des produits de grande consommation, affirme Nielsen dans ses prévisions portant sur le secteur du commerce en 2015. D'ici là, le cabinet prédit que les grands centres commerciaux et l'e-commerce seront les grands gagnants en termes de progression de leur part de marché. A eux deux, ils passeront entre 2009 et 2015 de 16 % à 21 % de part de marché des ventes de détail aux Etats-Unis, au détriment notamment des supermarchés.

"Alors que l'e-commerce a subi la récession en 2008 et en 2009, les ventes en ligne au dernier trimestre 2009 étaient solides et l'intérêt des fabricants et distributeurs d'offrir la possibilité d'acheter sur Internet n'a jamais été aussi fort", précise Todd Hale, chez Nielsen. Etant donné que les générations X et Y (née entre 1960 et 1995, ndlr), férues de technologies, montent en puissance autant en nombre qu'en pouvoir d'achat, on devrait maintenant passer à la prochaine étape de l'évolution de la recherche et de l'achat en ligne."

L'un des plus grands changements que Nielsen prévoit pour 2015 est déjà initié. Il s'agit de l'utilisation des smartphones pour interagir avec les consommateurs et les aider dans leurs décisions d'achat. Selon le cabinet, la pénétration des smartphones, qui représentent 23 % de tous les abonnés mobiles aux Etats-Unis, devrait dépasser celle des téléphones portables classiques d'ici la fin 2011. "Lorsque la technologie permettra aux consommateurs de localiser rapidement le meilleur prix dans le secteur, les marchands seront obligés de se concurrencer et de se différencier sur d'autres critères que le prix. Nous sommes à l'orée d'un monde complètement nouveau en matière de marketing en ligne et social, et les entreprises doivent dès maintenant développer et mettre à jour leurs stratégies numériques et sociales afin de rester compétitives", conclut Todd Hale.

Nielsen / Part de marché