Thierry Petit (Showroomprive.com) "Nous sommes désormais en capacité d'écouler de gros volumes"

Pour atteindre 75 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2009, le site de ventes privées a opéré plusieurs changements structurants. 2010 sera l'année de l'expansion européenne, explique son fondateur.

JDN. Vous prévoyiez de doubler votre chiffre d'affaires 2008, vous l'avez finalement triplé. Comment vous y êtes-vous pris ?

Thierry Petit. Nous avons enregistré un CA de 25 millions en 2008 et de 75 millions en 2009, dont 10 millions offline et visons près du double, 140 millions, en 2010. Notre résultat net 2009 s'élève à 6 millions d'euros, mais nous étions déjà rentables l'année précédente. Nous avons augmenté le nombre de ventes, passant de 40 par semaine en juin à plus de 80 aujourd'hui. Nous avons lancé la nouvelle version de notre site en septembre et beaucoup communiqué sur la fin de l'année. Nous avons considérablement investi dans notre plate-forme logistique et travaillé sur le service client. Et au total, nous avons recruté 80 personnes en 2009.

 

Showroomprive.com est désormais en capacité d'écouler des gros volumes, allant jusqu'à 100 ou 150 000 pièces, ce qui nous permet de signer des contrats que, jusqu'ici, les marques ne pouvaient signer qu'avec Vente-privee.com. Nous vendons des catégories de produits de plus en plus variées, pour nous positionner comme un généraliste grand public. Nous comptons actuellement 3,8 millions de membres et visons les 5 millions d'ici la fin de l'année. En ce moment notre capacité est de 120 000 commandes par mois et nous allons passer à 200 000 en flux régulier. Aux 16 000 m² d'entrepôts que nous avons déjà, nous allons ajouter un nouvel entrepôt de 10 000 m² à Marly la Ville et le doter d'une ligne ultra-automatisée. La logistique est notre gros chantier 2009 et 2010.

 

Vous aviez annoncé vouloir attaquer l'Espagne et le Royaume-Uni en 2009. Où en êtes-vous ?

Nous avons voulu prendre le temps de consolider notre croissance en France. Mais ces projets sont plus que jamais d'actualité. Nous allons ouvrir en Espagne à partir du mois d'avril. Tout se fera depuis la France et notre prestataire logistique fera le lien avec la poste espagnole. Le site sera adapté au pays et proposera d'abord des marques internationales. Puis nous ouvrirons un bureau commercial, sans doute à Barcelone, pour les marques locales.

 

Pour ce qui concerne le Royaume-Uni, nous n'irons sans doute pas seuls. C'est un marché difficile : les Britanniques ont des soldes toute l'année et le prix n'est pas pour eux un argument important, il nous faut donc adapter notre modèle et plutôt mettre en avant l'exclusivité de notre offre. Nous cherchons donc actuellement un partenaire pour nous lancer là-bas, ainsi qu'en Allemagne. Il peut s'agir d'un acteur local déjà bien installé, d'un acteur américain intéressé par le marché européen des ventes événementielles... Notre objectif est d'être présents là-bas d'ici octobre, afin d'être prêts pour les fêtes de fin d'année. Au total, nous comptons réaliser entre 10 et 20 millions d'euros de chiffre d'affaires à l'étranger cette année.

 

En quoi consiste votre partenariat avec Orange ?

Orange a lancé un appel d'offre en juin 2009, auquel tous les principaux sites de ventes événementielles - hormis Vente-privee.com - ont candidaté. Nous avons été retenus pour créer la rubrique "Ventes privilèges avec Showroomprive.com" sur la rubrique Femmes du portail, en ligne depuis le 6 janvier après quatre mois de travail. Cela nous donne accès à une base splendide. Dès le premier mois, nous a amené 600 000 membres supplémentaires. Cette collaboration est déjà très significative dans notre chiffre d'affaires. En effet, les membres Orange sont très fidèles à leur marque et généralement, ils consultent fréquemment le portail. Nous sommes donc ravis de ce partenariat et réfléchirions volontiers à son extension dans d'autres pays d'Europe...

Ventes événementielles / Showroomprivé