Bertrand Frey (CRM Company Group) Bertrand Frey (CRM Company Group) : "Les annonceurs privilégient le marketing à la performance"

La société spécialisée dans la gestion de la relation client, CRM Company Group, affiche une croissance de 20 % en 2007. Son président du directoire revient sur le début d'année et les perspectives du marché en 2008.

 

Vous venez de publier vos résultats, comment CRM Company Group se porte-elle ?

Nous avons réussi à faire émerger un acteur indépendant avec une orientation Web très forte. 65 % de nos revenus sont désormais réalisés sur Internet. Cette tendance sera encore plus marquée en 2008 puisque nous intégrerons les résultats de l'agence Megalo, que nous venons d'acquérir. En 2007 nous affichons une croissance organique de 19,9 % en 2007 pour un chiffre d'affaires de 22,9 millions d'euros, et un résultat net de 700.000 euros. Nous comptons faire passer notre marge brute de 14,8 à 25 millions d'euros en 2008



Ressentez-vous une tension sur les budgets des annonceurs en ce début d'année ?

Pas en ce qui nous concerne. Mais il est vrai que la situation est très indécise en ce moment. Les budgets de communication des annonceurs sont globalement en baisse. En conséquence, ils privilégient des investissements dans le marketing à la performance, dont le ROI est chiffrable.Pour nous, les budgets des appels d'offres lancés en ce début d'année sont même en hausse par rapport au premier trimestre de l'année dernière. Pour vous donner une illustration, un de nos clients a divisé par quatre son budget publicitaire pour doubler ses investissements dans la gestion de sa relation client. Plus les budgets montent pour nous et plus ils baissent ailleurs. Si cette tension continue, l'année 2008 va être très dure pour certaines agences.


 

Comptez-vous poursuivre les acquisitions en 2008 après celles de Xotox, Jetfit, et surtout Megalo l'année dernière ?

Non, nous n'avons pas de stratégie de croissance externe en 2008. Nous avons atteint une taille importante fin 2007, et CRM Company Group compte désormais 220 employés. Cette année sera donc une année de structuration pour nous. Mais les acquisitions devraient continuer dans le secteur. Car même si l'année risque d'être difficile, quand on voit qu'un groupe comme General Motors décide d'investir la moitié de son budget de communication sur le Web, on se dit que la consolidation ne peut que continuer. De notre côté nous avons fait le choix de rester indépendant, mais nous n'en faisons pas une question de principe. Si nous recevons une offre avec un projet ambitieux, comme créer un réseau européen au sein d'un groupe, nous pourrions y réfléchir.

Fidélisation / Relation client