Comment viser l’excellence dans sa relation client en ligne ?

Effectuer son shopping sur Internet est devenu partie intégrante de la vie moderne. Attirés par des prix attractifs et l’aspect pratique des commandes en ligne, les consommateurs sont devenus de plus en plus exigeants sur le service client.

Les constats : Enjeux et nouveaux défis pour les e-commerçants :

Compte tenu du boom de ce secteur et d'une véritable généralisation constatée de la population des cyber-acheteurs (retraités, femmes au foyer, ménages modestes...), il ne s'agit plus pour les e-commerçants d'improviser leur relation client en ligne au risque de perdre un client insatisfait ou de laisser une question sans réponse... En effet, les consommateurs souhaitent avoir à leur disposition tous les canaux de contacts pour interagir avec les entreprises en affichant désormais une préférence pour le canal e-mail (86 % des clients préfèrent communiquer avec les e-commerçants par email, selon Datamonitor).

S'ils ne trouvent pas réponse à leurs questions, ils se tournent de plus en plus vers les blogs et Forums pour faire part de leur mécontentement. Selon une étude TNS Sofres, 57 % des personnes recherchent l'avis d'autres clients et 67 % donnent le leur sur une entreprise ou sur ses produits. De plus, avec la généralisation de la loi Chatel à tous les cyber-marchands à partir de janvier 2009, tous les e-commerçants doivent fournir un numéro de téléphone non surtaxé et indiquer un email ou un formulaire de contact. Les e-commerçants doivent donc faire face à de nouveaux défis, parmi lesquels :

-Faire face aux volumes croissants des demandes émanant des différents canaux, en offrant un service de qualité en direction des clients et prospects, tout en tenant compte des contraintes de rentabilité et de réduction de coût.
-S'adapter à la nouvelle population des cyberacheteurs, en proposant une assistance en ligne et un accompagnement afin d'augmenter leur taux de transformations.
-S'engager dans une relation client participative, en tenant compte des avis et contributions des clients et en répondant à leurs besoins en termes de réactivité et de transparence.

Les solutions :

1) Répartition intelligente des demandes client entre les différents canaux

L'avènement du e-commerce a fait évoluer le rôle du centre de contacts au coeur de la stratégie marketing de l'entreprise. L'objectif de l'e-commerçant est de satisfaire la demande du client tant au niveau des produits que des questions posées et reçues par le centre de contacts. L'idée est de répartir intelligemment les demandes clients entre les différents canaux de façon à combiner la satisfaction client et la maîtrise des coûts.

En effet, jusqu'à 60 % des demandes clients reçues par les centres de contacts ne nécessitent pas d'intervention humaine. Les entreprises peuvent désormais offrir à leurs clients des réponses pertinentes et rapides via leur site Internet, en mettant en place des solutions de web self service ergonomiques et dotées d'outils de recherche sophistiqués. Ainsi, les autres canaux : e-mail, chat et téléphone seront consacrés essentiellement aux demandes complexes et pointues nécessitant plus de personnalisation.

2) Optimisation des canaux de contacts à faibles coûts

Un bon "Web Self Service" est idéalement conçu par le centre de contacts, référençant les questions les plus courantes afin de réduire les flux d'e-mails entrants. Ces nouvelles solutions favorisent dans le même temps un désengorgement des services clients et la réduction des flux jusqu'à 60 %, avec, en contrepartie, une réduction évidente des coûts opérationnels.

Le centre de contacts peut alors se mobiliser pour répondre aux demandes à forte valeur ajoutée par e-mail, chat ou par téléphone, et participer également à l'alimentation de la base de questions posées au fur et à mesure. L'avantage de posséder un "Web Self Service" et une solution automatisée de gestion des e-mails est de gagner en connaissance client, en analysant les questions les plus fréquentes. Le "Web Self-Service" permet en effet de suivre et d'automatiser la relation client par e-mails, et de structurer les solutions de supports clients autour d'un principe fondamental : laisser le client/prospect maître de sa relation avec l'entreprise en lui offrant l'accès à l'ensemble des informations dont il peut avoir besoin, depuis le site Web de l'entreprise.

L'avenir : La relation client participative

Les sites Web sont de moins en moins perçus comme des outils froids et statiques mais davantage comme des plate-formes de connaissance et d'échange. En atteste la progression des blogs et des avis de consommateurs en ligne. Cette évolution est intéressante pour les e commerçants afin de concevoir leur site comme plateforme d'échanges. En tenant compte des avis et questions des consommateurs, ils évitent ainsi la déperdition vers les blogs. Un bon site d'e-commerce doit être conçu afin que les clients puissent y consulter et trouver les informations qu'ils souhaitent mais aussi, d'avoir la possibilité d'interagir avec un conseiller quand bon leur semble.

Pour créer et optimiser le dialogue, l'e-commerçant gagne à avoir une gestion des e-mails archivée et historisée dans sa base pour retracer les interactions avec ses clients en toute transparence. De son côté, le "W Self Service" est personnalisable selon l'entreprise et ses besoins et doit évoluer dans le temps afin de rester riche en informations.

Autour du même sujet