L'iPhone va-t-il permettre le décollage des mobiles NFC et des applications sans-contact ?

La technologie du sans-contact (RFID / NFC) n'est pas nouvelle. Mais elle tarde à se mettre en place. Pourtant, depuis quelques mois, de nombreux signes positifs apparaissent qui pourraient changer la donne.

Les bonnes nouvelles et les annonces se multiplient sur le front du sans-contact (RFID/NFC).

En avril, le leader des téléphones mobiles, Nokia, a annoncé qu'à partir de ses prochains modèles de terminaux, le NFC serait en standard. Plus récemment, Ericsson a également annoncé l'ajout de cette technologie sur ses propres terminaux à l'été 2010. En région parisienne, il sera possible, dès 2010, de payer son titre de transport ou de valider son passage (Navigo) avec un téléphone mobile NFC. Coté banque, le Crédit Mutuel va upgrader 250000 TPE en quatre ans pour les rendre sans-contact.

Toujours en France, la ville de Nice sera la première ville d'Europe à utiliser cette technologie à grande échelle grâce à un accord entre les acteurs principaux de l'écosystème (banques, opérateurs mobiles, fabricants de terminaux, opérateur de transport, ville,... ). Les trois opérateurs mobiles proposeront tous et pour la première fois un téléphone mobile NFC. Les trois mille heureux utilisateurs pourront valider leur billet dans les transports en commun, payer leurs achats chez de nombreux commerçants en accumulant des coupons et points de fidélité et lire des informations sur des bornes / affiches interactives tout cela d'un geste avec leur téléphone. L'infrastructure ainsi mise en place à Nice pourra être répliquée à d'autres villes dans un proche avenir.

Mais l'information la plus importante a peut-être été un dépôt de brevet par Apple, concernant l'inclusion du RFID dans l'iPhone. Il est donc probable que les prochains modèles d'iPhone incluent la technologie sans-contact.

Au moment où les coureurs du Tour de France abordent la montagne, une analogie s'impose. Lorsque le leader attaque dans un col, si ses adversaires se regardent en se disant "ce n'est pas à moi de prendre la roue", alors il est trop tard et l'attaquant remporte l'étape.

Sur le mobile et le terrain de l'innovation, Apple a déjà gagné de nombreuses étapes, comme celle de l'écran tactile / les "touch screen", l'étape de l'interface graphique, de la musique et des ventes d'applications sur mobile à travers l'App Store. Apple vient donc d'annoncer le terrain de la prochaine étape, et ce sera le NFC et le sans-contact. Tous les concurrents, c'est à dire tous les acteurs de l'écosystème, devront entamer la poursuite, s'adapter ou perdre des parts de marché. Il leur faudra donc promouvoir également les applications sans-contact dans les mobiles à travers la technologie NFC.

Nous ne savons pas encore quelles applications seront disponibles avec un futur iPhone NFC. On peut imaginer par exemple des applications de type réseaux sociaux (peer to peer - échanges d'iPhone à iPhone), des jeux, l'impression directe de photos vers une imprimante, des applications liant le téléphone à des objets de la vie quotidienne (comme le mir:ror de Violet ou le Touchatag d'Alcatel) voire des applications de paiement que maîtrise Apple à travers l'App Store.

Dans tous les cas, la technologie sans-contact va venir sur le devant de la scène dans les prochains mois ; les applications qu'elle permet vont être discutées, présentées et adoptées par les consommateurs.

Les acteurs de l'écosystème sans-contact mobile (banques, opérateurs téléphoniques, fabricants de téléphone...) vont devoir prendre la roue,  se lancer à leur tour et participer au développement de cette technologie et de ces applications. Ce dépôt de brevet, ainsi que les autres avancées citées, sont potentiellement de très bonne nouvelles pour les consommateurs et pour tous ceux qui militent pour le développement du NFC et de la technologie sans-contact.

Vivement la prochaine étape et la sortie de l'iPhone NFC.

Autour du même sujet