Google poursuit ses emplettes intelligentes en s’offrant l’application JetPac

Le géant américain n’en est plus à son premier coup d’essai en matière d’acquisition, et semble déterminé à poursuivre ses achats estivaux avec l’intégration en son sein de l’équipe responsable de JetPac, l’application d’analyse d’images.

Une acquisition pour l’avenir

Google poursuit actuellement son rythme de croisière en ce qui concerne ses acquisitions. La firme de Moutain View a cette fois-ci jeté son dévolu sur JetPac, une start-up spécialisée dans la reconnaissance et l’analyse de photos. D’abord dévoilée par le site américain TedCrunch, cette information confirme l’objectif de Google qui consiste à booster ses technologies d’analyse d’image. JetPac est en effet une application mobile qui utilise les données provenant d’Instagram pour réaliser divers classements comme celui de « la ville la plus heureuse » ou celle « avec le plus de hipsters ».
Comme il est de coutume en matière de rachat, la première conséquence de cette opération sera la disparition du service. « Nous allons retirer les applications de JetPac et de la boutique App Store dans les prochains jours et cesserons le service technique au 15 septembre », prévient la start-up. Google utilisera ensuite les technologies de cette entreprise afin d’améliorer la contextualisation de ses propres outils de recherche d’images, a également précisé le site TedCrunch.

Des technologies intelligentes

Si cette application a connu un fort succès et si Google a décidé de la ramener dans son giron, c’est parce qu’elle utilise des technologies que nous pouvons aisément qualifier  d’ « intelligentes ». Analysant des photos postées sur le réseau social en pleine expansion Instagram, le service de JetPac constitue et propose des guides en ligne à destination des citadins. Pour ce faire, JetPac repère automatiquement les caractéristiques des photos sur Instagram, comme les couleurs, la luminosité, les objets insolites dans le but de les identifier et de contextualiser les lieux photographiés par les internautes.
Sur son site, JetPac précise le rôle des guides qu’il publie. Ceux-ci permettraient «  de trouver les bars où vont les femmes, les plus belles vues, ou encore où sont les hipsters dans plus de 6 000 villes dans le monde ». Un beau programme, dont Google n’a fait qu’une bouchée.
Il semblerait également que cette acquisition s’inscrive dans la  nouvelle ligne de conduite suivie par Google et qui serait celle d’investir dans les technologies intelligentes. Cette opération n’est en effet pas sans rappeler l’entrée fracassante réalisée par Google dans la domotique lors du rachat de la start-up Nest pour 3,2 milliards de dollars (soit environ 2,3 milliards d’euros). Nest était à l’époque une entreprise américaine lancée en 2010 et qui comptait au jour de l’acquisition plus de 300 salariés, fabriquant notamment des thermostats contrôlables à distance via un Smartphone.
Larry Page, Directeur général de Google, avait à cette occasion ouvert la porte à « d’autres types d’appareils, et d’autres manières d’interagir avec l’informatique et Internet », sans préciser d’avantage. Avec la domotique et maintenant JetPac, Google s’engouffre incontestablement dans un marché en plein essor, celui des systèmes intelligents.
 

Google / Smartphone