Apple manoeuvrerait les labels pour mettre fin au streaming musical gratuit

Pour nettoyer le marché avant le lancement de son offre payante Beats, Apple ferait pression sur les maisons de disque pour qu'elles retirent leurs catalogues des services gratuits de streaming.

Apple ferait actuellement pression sur les maisons de disque afin qu'elles obligent les sites de streaming à supprimer leurs services gratuits. Selon le site The Verge, aussi bien le Département de la Justice que la FTC soupçonnent en effet la marque à la pomme de demander aux labels de refuser de renouveler les licences qu'ils accordent à ces services. Pourquoi ? Pour limiter drastiquement la concurrence à laquelle fera face sa propre offre de musique payante, Beats Music, dont le lancement est attendu pour le mois de juin.

Dans son viseur, Spotify, dont seulement 15 des 60 millions d'utilisateurs paient un abonnement, mais aussi la musique gratuite présente sur Youtube. Et pour faire de la place sur ce marché, la firme de Tim Cook n'y va pas par quatre chemins : une source de The Verge indique qu'Apple a proposé à Universal de lui payer la licence musciale versée par YouTube si la maison de disques arrête d'autoriser la diffusion de ses titres sur YouTube...

D'après le New York Post, l'Union européenne enquête elle-aussi pour savoir si Apple travaille avec les maisons de disque pour saborder les offres premium des services de streaming. Des labels et des sites de streaming ont ainsi reçu du commissaire à la concurrence un questionnaire portant sur leurs relations avec Apple. Ce qui remet aussi un coup de projecteur sur les artistes décidant, à l'instar de Taylor Swift, de quitter Spotify pour chercher une meilleure rémunération ailleurs. Et par exemple sur Tidal, le service payant de Jay Z qui peine à attirer le chaland.

Streaming / Apple