Ces entreprises du Web ont dit non aux milliards Meetic a repoussé les avances de Match.com

meetic a refusé l'offre de rachat de match.com
Meetic a refusé l'offre de rachat de Match.com © Photomontage JDN/Fotolia/Irochka

En créant le site de rencontres Meetic en 2001, Marc Simoncini n'imaginait sans doute pas qu'il deviendrait l'un des leaders mondiaux de ce marché, allant jusqu'à faire de l'ombre en Europe au leader américain du secteur, Match.com, filiale d'Interactive Corp (Ask.com). Le succès de Meetic a d'ailleurs incité Match, dès 2005, à s'intéresser à la start-up française. Une somme aux alentours d'un milliard de dollars est même évoquée. Mais cela ne convient pas à Marc Simoncini, invité plusieurs fois à discuter d'un rachat au siège de Match.com à Dallas (Texas). Il aura fallu quatre ans de discussions pour qu'en 2009, Match.com propose finalement à Meetic de lui vendre ses activités européennes pour environ 90 millions d'euros. Cette opération ne ferme cependant pas la porte à un rachat de Meetic par Match : leur accord inclut, en effet, un droit de préemption réciproque.

Meetic