Webcamo veut se faire un nom dans la rencontre en ligne

Sponsor de l'émission de télé réalité "Secret Story", Webcamo veut développer sa notoriété. Car l'éditeur de services de rencontres audiotel et webcam reste peu connu malgré 10 millions d'euros de chiffre d'affaires.

Le secteur de la rencontre en ligne compte de nombreux acteurs méconnus, mais qui génèrent pourtant d'importants revenus. Ainsi Transmission, une Sarl française de moins de 20 salariés, a multiplié ses revenus par 15 en six ans. Sur son exercice 2006/2007, elle a réalisé 10,4 millions d'euros de chiffre d'affaires pour 219 000 euros de bénéfice net.

Des revenus générés en majorité par l'offre de rencontre par téléphone, positionnement historique de la société créée en 1996 par Ted Voyau. Cet entrepreneur issu d'un milieu modeste a réuni des fonds en spéculant sur le Monep, le marché où s'échangent les options. "J'ai misé 2 000 francs en 1994 et retiré 950 000 francs un an et demi plus tard", se souvient Ted Voyau.

 

L'audiotel - plusieurs numéros surtaxés permettant la rencontre en duo, en conférence ou par messagerie - représente encore 65 % des revenus. Le reste étant généré par une activité de rencontre par webcam, lancée en 2003. Le modèle économique allie forfait à la journée via un numéro surtaxé, et abonnement hebdomadaire ou mensuel, par carte bancaire ou prélèvement sur l'abonnement Internet.

 

Mais la part d'Internet devrait rapidement augmenter. La société a décidé il y a quelques mois de consacrer son effort de communication sur le site Webcamo. Un budget de 280 000 euros par mois a été débloqué pour diffuser de publicité à la télévision. La marque sponsorise ainsi l'émission de télé réalité Secret Story, diffusée sur TF1. Objectif : développer la notoriété. L'intégralité du budget publicitaire, de près de 700 000 euros mensuels actuellement, sera consacrée à la promotion de Webcamo à partir de janvier 2009. 

Toujours dans le but de développer l'activité webcam, le prix de l'abonnement mensuel a fortement diminué, de 65 à 15 euros. Pour élargir sa clientèle aux plus de trente ans, la société - qui revendique 20 000 abonnés actifs - mise sur une nouvelle interface lancée dans les prochains jours et qu'elle espère davantage haut de gamme. Le développement de Transmission ne devrait pas passer par une levée de fonds. Ted Voyau compte bien rester le seul actionnaire de sa société.

Webcam / Chiffre d'affaires