Les 10 mythes du web 2.0 'Obama a construit sa victoire sur le réseau de petits donateurs'

On l'a vu un peu partout : Obama aurait amassé plus d'argent via ses petits donateurs que via les gros donateurs. Un véritable effet longue traîne avec un bénéfice important : une moindre dépendance aux lobbies, grâce à des dizaines de milliers de petits donateurs ayant mis la main à la poche dans la mesure de leurs moyens (petit donateur = moins de 200 dollars).

 

Le problème, c'est que c'est faux, révèle le Campaign Finance Institute, un organisme indépendant. Les petits donateurs auraient représenté 26 % des finances d'Obama... soit approximativement la même proportion que les petits donateurs de Bush en 2004. Avec 210 millions de dollars en provenance de gros donateurs et 120 millions de dollars en provenance de petits donateurs, on est dans des proportions classiques.

 

La confusion vient du fait que beaucoup de donateurs ont fait plusieurs petits dons. Si je donne 6 fois 50 dollars, je fais 6 fois un petit don, mais à l'arrivée, je ne suis plus un " petit " donateur, ayant dépassé les 200 dollars. Reste bien entendu que la levée de fonds d'Obama a atteint des montants sans précédent, donc que ces petits dons ont atteint des proportions inconnues jusqu'ici.

 

[Comment ça, le mythe n°10 n'est pas un mythe 2.0 ? Avec les mots-clé " Obama " et " Longue Traîne ", ça a sa place ici non ?]

Réseau