Qu'est-ce que le rachat de Beats Electronics va apporter à Apple ?

Apple serait sur le point de racheter la société d'équipements audios Beats Electronics pour 3,2 milliards de dollars... Pour son service de musique en ligne ?

Selon le Financial Times, Apple s'apprêterait à signer le plus gros rachat de son histoire : celui de la société Beats Electronics, fondée en 2006 par le rappeur Dr. Dre et le producteur Jimmy Lovine, pour 3,2 milliards de dollars (2,3 milliards d'euros). Beats a levé 500 millions de dollars en septembre 2013 auprès de Carlyle, pour une valorisation d'environ un milliard de dollars. La société aurait donc réussi à tripler sa valorisation en quelques mois. L'annonce peut surprendre : la firme à la pomme est davantage coutumière de petits rachats plus ciblés, pour quelques millions de dollars, bien loin des acquisitions gigantesques de certains autres géants du Web.

Un milliard de dollars de vente par an

Beats Electronics est avant tout une marque de casques audios qui ont connu un succès fulgurant. Très reconnaissable et populaire, elle pourrait permettre à Apple de l'utiliser pour ses prochaines lignes de produits, et pourquoi pas pour sa très attendue iWatch ? Depuis sa création, Beats Electronics s'est par ailleurs diversifiée dans les ordinateurs, smartphones et haut-parleurs. En 2011, HTC avait ainsi pris 50,1% des parts de Beats Electronics pour utiliser la marque sur ses smartphones. Mais en juillet 2012, Beats a racheté 25% des parts à HTC pour 150 millions de dollars, avant de finalement racheter le reste en 2013 pour 265 millions. Selon Re/code, Beats Electronics engrange plus d'un milliard de dollars de vente chaque année.

Apple se résout-elle à lancer un abonnement streaming ?

Mais surtout, Beats Electronics vient de lancer, en janvier dernier, son propre service de streaming, Beats Music. Cela pourrait être un moyen, pour Apple, de compléter son offre de l'iTunes Store, lancée en 2003, qui oblige à acheter chaque titre pour l'écouter. Elle est aujourd'hui concurrencée par les services d'abonnements illimités type Deezer ou Spotify et n'a pas encore réussi à proposer d'alternative satisfaisante. L'iTunes radio, un service de streaming radio quelque peu similaire à Pandora, n'a ainsi pas réussi à convaincre, de même qu'iTunes Match, service qui permet de stocker sa musique sur les serveurs d'Apple pour les écouter en mode offline. Peut-être qu'Apple s'est finalement résolu à se lancer dans le streaming, ce qu'il s'était toujours refusée à faire. Reste que ce potentiel rachat. Pourquoi ne pas avoir plutôt tenté de racheter un service déjà populaire et installé, comme Spotify qui revendique plus de 6 millions d'abonnés et 24 millions d'utilisateurs, plutôt que Beats, dont le service de streaming ne compterait que 200 000 utilisateurs ?

Serveurs / Apple