Bonnes feuilles : La réalité de l'entrepreneuriat Les secrets du succès de la Sillicon Valley

"... Des fjords de Norvège aux sables d'Israël, des glaces de l'Alberta aux vagues de Honolulu, bien des régions du monde envient la Silicon Valley. Ils regardent la Valley comme un endroit où des gens innovants créent des sociétés innovantes qui génèrent des milliards de dollars de richesse (et d'impôts), créent des milliers d'emplois et ne polluent pas l'environnement (en tout cas moins que les cheminées d'usine).

 

Je ne cesse d'entendre cette question: "Comment pouvons-nous créer notre propre Silicon Valley ?" Ce chapitre s'adresse aux leaders qui veulent savoir la vérité sur l'idée de recréer une Silicon Valley. La réalité est qu'il a fallu plus de soixante-dix ans pour la faire. Tout politicien qui espère créer une Silicon Valley en un ou deux mandats est excessivement optimiste. De plus, il n'y a jamais eu, à ma connaissance, un "plan" pour la création de la Silicon Valley. C'est un amalgame de travail, de chance, d'avidité et d'heureux hasards, qui ne relève pas de la planification. En fait, la Silicon Valley a probablement marché parce qu'il n'y avait pas de plan.

 

la silicon valley s'étend de san francisco à san jose, en californie
La Silicon Valley s'étend de San Francisco à San Jose, en Californie © Google Earth mapping service/[TerraMetrics]

Ce qui est indiscutable :

 

Un cadre qui est beau, sans être splendide. La Californie est belle. Le temps est beau. Il est plaisant d'y vivre. Même si Cleveland crée un environnement entrepreneurial génial, les gens voudront toujours en partir. Si l'endroit est splendide, comme à Hawaï, les distractions sont parfois trop importantes. Le juste milieu est idéal. Il est bon d'avoir au moins une saison médiocre pour que les ingénieurs soient productifs une partie de l'année.

 

Des logements coûteux. Si les maisons sont bon marché, cela veut dire que les gens jeunes peuvent acheter une maison plus tôt et avoir des enfants. Quand ils ont des enfants, ils ne peuvent pas prendre autant de risques et n'ont pas autant d'énergie pour démarrer des sociétés. (J'ai quatre enfants - j'ai à peine le temps et l'énergie de bloguer, moins encore de démarrer une société.) Aussi, si les maisons sont peu chères, il est plus facile de les agrandir et vous voulez qu'il soit difficile de les agrandir.

 

Des villes, des foules, mais pas de surpopulation. La pression due à ces conditions rend les gens jaloux les uns des autres, ce qui les fait entrer en concurrence. Les villes réunissent aussi les gens pour le travail. Les gens ne peuvent pas faire du télétravail dans une start-up. Il faut qu'ils puissent faire rebondir leurs idées, discuter et s'amadouer les uns les autres. Et des conditions de vie où il y a beaucoup de monde leur donnent un objectif : réussir pour avoir plus d'espace.

 

L'absence de sociétés multinationales, notamment dans l'industrie financière. Si vos sociétés doivent entrer en concurrence avec des conglomérats qui paient les gens des fortunes, il sera difficile de trouver quiconque pour une start-up. Ayez pitié des start-ups à New York, Londres et Singapour. Et quand on y pense, combien d'histoires à succès dans la technologie viennent de ces villes ? Il y a aussi une concurrence intense pour trouver des employés dans la Silicon Valley, mais nous utilisons la même devise : l'avantage est le nombre d'actions, non des salaires qui démarrent haut ... "

Autour du même sujet