Les internautes souhaitent un droit à l'oubli numérique

74% des 924 internautes ayant participé au sondage sur le droit à l'oubli numérique réaliséau cours de la consultation publique mise ne place par Nathalie Kosciusko-Morizet y sont favorables. Selon les résultats de cette consultation, les mesures considérées comme prioritaires par les internautes sont : "la possibilité de résilier facilement leurs comptes sur les réseaux sociaux et faire effacer leur profil publicitaire". Ils sont par ailleurs nombreux à s'inquiéter de l'utilisation des données de géolocalisation sur Internet mobile.

Nathalie Kosciusko-Morizet