Très connu des Français, Twitter reste encore peu utilisé Employés, ouvriers et retraités sont les plus intéressés

La profession qui juge le plus utile les plates-formes de microblogging est celle formée par les employés (69 %), devant les retraités et les ouvriers (64 % les uns comme les autres). Les autres inactifs sont même 74 % à juger utile le service proposé par Twitter.

 

L'étude Ifop / faberNovel précise que les artisans et commerçants sont trop peu nombreux à avoir répondu pour ne pas interpréter leurs résultats avec prudence. Finalement, les professions libérales, cadres dupérieurs et professions intermédiaires sont ceux qui voient dans le microblogging le moins d'intérêt (entre 54 et 55 %).

Web 2.0 / Réseaux sociaux