Google envisagerait d'investir dans le géant des objets connectés Jawbone

Le célèbre fabricant de bracelets connectés pour le bien-être intéresserait Google, qui cherche à se développer dans le secteur des "wearables".

Google pourrait boucler un investissement stratégique dans le fabricant de bracelets connectés Jawbone, assure le site américain Re/code. Les deux parties ne se seraient cependant pas encore mises d'accord sur le montant de l'investissement et la valorisation de Jawbone : les négociations sont encore fraîches. En tout cas, Google ne souhaite pas, comme certaines rumeurs l'avaient laissé entendre, racheter le spécialiste des "wearables".

Google a de toute façon tout intérêt à se rapprocher de Jawbone. Le géant a déjà montré son intérêt pour les objets connectés en rachetant Nest, spécialiste de la domotique, en janvier 2014 pour 3,2 milliards de dollars (Lire : "Pourquoi Google débourse-t-il 3,2 milliards pour un thermostat connecté", du 14/01/14). Tony Fadell, ex-Apple ayant fondé Nest, guide désormais le géant dans le secteur des objets connectés. Et Google souhaite maintenant se tourner vers les "wearables", tandis qu'Apple s'apprête à lancer son Apple Watch en avril ou encore que Pebble cartonne avec son nouveau modèle sur Kickstarter –près de 10 millions de dollars levés depuis le début de la campagne, mardi. 

Ben Horowitz et Marissa Mayer au conseil d'administration

En février 2014, Jawbone a bouclé un tour de table de 250 millions de dollars pour une valorisation de 3,3 milliards de dollars. Une opération qui a porté à 519 millions les fonds levés par la start-up depuis sa création. Parmi ses investisseurs : Andreessen Horowitz, Kleiner Perkins, Khosla Ventures ou encore Sequoia Capital. A son conseil d'administration siègent notamment le VC Ben Horowitz et la CEO de Yahoo, Marissa Mayer.

Laisser entrer Google à son capital pourrait offrir à la jeune pousse un énorme avantage concurrentiel, par exemple en mettant en place la pré-installation de son application de santé sur tous les smartphones Android. D'autant que tous les géants du Web entrent un à un sur le secteur du hardware et concurrencent Jawbone. Ainsi, la start-up a longtemps été partenaire d'Apple –Jawbone est l'un des seuls fabricants d'objets connectés à être compatible avec la plateforme Healthkit d'Apple, et ne contraint donc pas ses utilisateurs à utiliser forcément son application. Mais Apple grignote de plus en plus le marché de Jawbone et va désormais sérieusement concurrencer la start-up.

Faire face aux montres connectées

Par ailleurs, si Jawbone est désormais très reconnue dans le secteur des bracelets connectés, la société va-t-elle pouvoir faire face à la vague des montres connectées ? La start-up assure que ses bracelets qui surveillent l'activité de leurs utilisateurs se portent indépendamment des montres intelligentes, mais si celles-ci se démocratisent, le fabricant risque de voir ses ventes baisser.

Pour ne pas se laisser distancer, Jawbone travaille sur un nouveau bracelet extrêmement performant, Jawbone Up3, qui devrait surveiller l'activité, le sommeil, mais aussi le rythme cardiaque. Annoncé pour novembre dernier, sa sortie a cependant été retardée à fin février 2015.

Google / GEANT