Le .mobi victime de cybersquatting

En dépit de mesures de protection innovantes, la nouvelle extension .mobi a fait les frais du cybersquatting. Le dispositif d'enregistrement des noms de domaine en .mobi prévoyait un système de baisse des prix progressif (Lire l'article du 19/06/2006). Des tarifs initiaux élevés étaient censés stopper toute tentative de spéculation. De nombreuses sociétés françaises ont pourtant vu leurs marques déposées par des sociétés tierces souvent basées au Canada ou en Chine. Le registre a toutefois prévu la possibilité de recourir à une procédure administrative de résolution des litiges devant l'Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle.

Propriété intellectuelle

Annonces Google