Les utilisateurs de Facebook ne se lassent (toujours) pas

Contrairement aux idées reçues, une étude de Pew indique que les utilisateurs du réseau social continuent d'alimenter leur profil même après une longue période d'activité

Si certains s'inquiètent que les internautes finissent par se lasser de Facebook, une étude de Pew relayée par Reuters indique au contraire que plus un utilisateur est inscrit depuis longtemps, plus il aura tendance à cliquer sur le bouton "J'aime". Le phénomène appelé "Facebook fatigue" ne serait pas encore apparu. Une bonne nouvelle pour la société à quelques semaines de son entrée en bourse (lire l'article "Les banques cassent leurs tarifs pour mener Facebook en bourse", du 31/01/2012). Qu'il s'agisse de nouveaux amis, de discussions, publications de posts ou de photos, l'activité des internautes sur Facebook s'accélère à mesure que leur présence sur le réseau date.


Une autre étude de Pew indique par ailleurs que les utilisateurs reçoivent en moyenne  davantage d'éléments (informations, messages etc.) qu'ils en envoient, du fait d'un noyau d'utilisateurs hyperactifs constituant 20 à 30% des inscrits.

Facebook / Web 2.0