L'industrie culturelle a son favori pour diriger l'Hadopi

Membre du collège de l'Autorité de régulation des mesures techniques (qui doit muter prochainement en Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet (Hadopi), Marie-Françoise Marais serait la favorite de l'industrie culturelle pour prendre la tête de l'Hadopi, selon le site "Electron Libre". Marie-Françoise Marais est conseiller à la Cour de cassation en charge des affaires de propriété littéraire et artistique ainsi que vice-présidente du Conseil supérieur de la Propriété littéraire et artistique (CSPLA). Ces derniers la préfèreraient ainsi à l'actuel président de l'AMRT, Jean Musitelli. Le futur président de l'Hadopi sera nommé par le Premier ministre.

Hadopi