Vague de plaintes en Suisse contre les utilisateurs P2P

La fédération internationale de l'industrie phonographique (IFPI) a lancé une offensive contre les internautes suisses qui proposent des fichiers musicaux sur les réseaux peer-to-peer. En un mois, 139 plaintes ont déjà été déposées et 58 ont abouti à un accord financier à l'amiable, indique le responsable de l'IFPI en Suisse, où se trouve le siège de l'organisation. Ces plaintes ont déjà entraîné trois condamnations pénales. Les internautes mis en cause doivent payer des amendes de quelques centaines de francs suisses, ainsi que 1.000 francs de frais (environ 600 euros) et trois francs (1,8 euros) par fichier. L'IFPI utilise un logiciel qui permet de scanner les réseaux peer-to-peer, relève les adresses IP des internautes et les contacte ensuite directement. Les ventes de CD en Suisse ont chuté de 39 % depuis 2000.  

Peer to Peer